Le conseil d’administration de RTL Belgium a décidé de faire revenir la chaîne privée dans le giron de la Fédération Wallonie-Bruxelles, relaie l'Echo. Objectif : toucher une aide publique qui permettra de préserver les emplois et la pluralité des médias.

RTL TVI, qui a installé ses chaînes télé au Luxembourg depuis près de 15 ans, devrait opérer leur retour en Belgique prochainement. C'est ce qu'a visiblement décidé RTL Belgium, qui dépendra donc, sous peu, de la fédération Wallonie-Bruxelles. A la suite de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires de RTL aurait baissé de quelques 30 millions, l’entreprise n’étant pas pour autant en perte en 2020. L'opération doit encore être validée par l'Europe.

Ce retour sous pavillon belge va permettre à RTL-TVi de bénéficier d'une aide publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui était difficilement possible avec trois chaînes de télé sous drapeau luxembourgeois (TVi, Plug et Club RTL sont exclusivement luxembourgeoises depuis 2006). Ce retour, appelé de longue date par le CSA, qui déplorait que les chaînes télévisées de RTL Belgium échappent à la législation en vigueur en Fédération Wallonie-Bruxelles, permettrait ainsi à RTL d'éviter de s'enfoncer plus en avant dans la crise financière créée par le Covid, voire d'être contraint d'enclencher un nouveau plan social, qui coûterait des emplois ainsi que des rendez-vous télévisuels. La préservation de la pluralité des médias serait, également, préservée en aidant les chaînes de RTL.

RTL s'est, à ce stade, refusé à tous commentaires. Le groupe s'est exprimé, ce mardi en fin de journée, via un communiqué : "RTL Belgium et le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont convenu d’un protocole d’accord visant à permettre à RTL Belgium de faire face à l’impact que le COVID-19 a eu sur ses activités. Ce protocole est encore sujet à une approbation de l'Europe sur les aides d'Etat. RTL Belgium salue la volonté du Gouvernement d’œuvrer à préserver le pluralisme de l’information audiovisuelle en Communauté française, un pluralisme dont RTL a toujours été et reste le premier garant."