Questions à la une , ce soir à 20 h 20 sur la RTBF, a trouvé l'homme qui a créé ces formes étranges dans les champs de Waterloo !

BRUXELLES Le numéro de Questions à la une de ce mercredi sera placé, une fois n'est pas coutume, sous le signe du surnaturel ! Le magazine d'investigation de la RTBF reviendra, en effet, sur le phénomène des crop circles , ainsi que sur la vague d'ovnis qui avait traversé le ciel belge en 1989. Si le reportage concernant les petits hommes verts laisse le spectateur sur sa faim (on n'en sait en définitive pas plus sur l'origine de ces soucoupes volantes), le sujet consacré aux crop circles risque par contre de faire grand bruit puisque la RTBF révèle ni plus ni moins la supercherie !

On se rappelle que, ces deux dernières années, des crop circles sont apparus à plusieurs reprises dans des champs de la région de Waterloo, parfois au pied même du célèbre lion ! Comment expliquer l'origine de ces gigantesques figures géométriques qui apparaissent en pleine nuit ? Certains y voient l'oeuvre d'extraterrestres, d'autres parlent d'ondes électromagnétiques. Le journaliste de la RTBF Bruno Clément a décidé de mener l'enquête, se rendant même dans la campagne anglaise, au sud de Bristol, où l'on a dénombré une cinquantaine de crop circles en un seul été ! À chaque fois, son enquête le mène à la même conclusion : il ne peut s'agir que d'une oeuvre humaine. Mais comment le prouver ? Notre journaliste décide alors de passer par des forums sur Internet en lançant un appel à témoins. Et ça marche ! Un certain Cereal killer (ça ne s'invente pas !) qui habite en Brabant wallon le contacte en affirmant qu'il est l'auteur des crop circles de Waterloo. Bruno Clément rencontre alors notre homme, qui apparaît masqué et la voix déformée. Un mauvais plaisantin ? Pas du tout ! Cereal killer est bien l'auteur des crop circles et il va le prouver en réalisant avec des amis, devant les caméras de la RTBF, un crop circle géant de près de 80 mètres en pleine nuit. Un pieu est planté au milieu d'un champ, tandis qu'un décamètre sert de compas. Quelques heures plus tard, le crop circle est réalisé. "Il faut en fait être bien préparé. Le reste, après, est assez simple." Le résultat est stupéfiant. Finies donc les rumeurs d'origines extraterrestres. Les crop circles sont bien l'oeuvre de la main de l'homme. Et l'absence de traces de pas jusqu'au crop circle ? C'est facile : nos comparses ont simplement suivi les traces laissées par un tracteur dans le champ afin de ne pas piétiner les cultures !

Mais qu'est-ce qui motive Cereal Killer ? "Des milliers de personnes viennent voir nos oeuvres", l ance-t-il d'emblée. "Peu d'artistes peuvent prétendre avoir un tel succès ! " Aujour- d'hui, cependant, il a préféré révéler la vérité, notamment pour dénoncer la récupération faite du phénomène par la secte des raëliens. "J'ai choisi d'en parler car il y avait une dérive mystique." Quant à l'identité de ces hommes et ces femmes qui s'adonnent à ce hobby original, on n'en saura pas plus, si ce n'est qu'il s'agit de gens ordinaires : on retrouve un étudiant, une maquilleuse, un pilote de ligne ou encore un informaticien.



© La Dernière Heure 2007