C'est donc bien le Covid qui a emporté Grichka Bogdanoff à l’âge de 72 ans. Le Monde avait révélé mardi les causes de la mort de l’animateur et essayiste français. L’avocat de ce dernier l’a confirmé ce mercredi 29 décembre sur l’antenne de BFMTV. L’ex-animateur de Temps X, émission culte du PAF dans les années 80, avait été admis dans l’unité de soins intensifs d’un hôpital parisien. Il n’était pas vacciné.

Dès mardi soir, après l’annonce du décès du plus jeune des Bogdanoff, certains n’ont pas manqué de souligner le choix posé par l’ex-présentateur. C’est le cas de Périco Légasse, rédacteur en chef du magazine Marianne. Invité de l’émission 24h Pujadas sur LCI, il a estimé, au moment de rendre hommage à Grichka Bogdanoff, que lui et son frère Igor ont “pris un risque énorme” en choisissant de ne pas se faire vacciner. “Honneur à sa mémoire. J’allais dire : il est mort conformément à son opinion. […] Il a mené une bataille, il a mené un combat. Visiblement, il l’a perdu. […] Il assume : il ne se vaccine pas, il prend sa responsabilité politique. […] Il est peut-être mort d’une certaine façon pour des idées." Curieux hommage…


Ce mercredi matin, l’avocat du défunt insistait : “Je ne pense pas qu’il faille prendre Grichka comme un étendard pour ou contre la vaccination. Grichka était un homme en pleine santé, avec une vie très saine, contrairement à ce qu’on pouvait penser étant donné le fait que c’était un homme de la nuit. Il ne buvait pas. Il ne mangeait pas par excès, il avait une ligne parfaite.” Et d’enfoncer le clou : “La situation de santé de Grichka ne présentait aucun cas de comorbidités et, au contraire, c’était un homme parfaitement sain d’esprit et de corps. On est frappé par un pandémie mondiale et il n'y a pas échappé.”


En revanche, il n’a pas dit un mot sur l’état de santé d’Igor Bogdanoff. Il a été hospitalisé en même temps que son frère le 15 décembre dernier, pour les mêmes raisons Lui non plus ne serait pas vacciné.