Kiefer Sutherland renonce définitivement à incarner le champion du contre-la-montre de l’antiterrorisme.

Le compte à rebours a terminé de faire défiler son stock de secondes. Le tic-tac angoissant de l’horloge s’est arrêté. Les terroristes pressés de commettre leurs méfaits vont pouvoir souffler un peu : le champion du monde du contre-la-montre des enquêtes criminelles a tiré sa révérence et fait sauter le remontoir de sa montre. L’heure de la retraite a sonné pour Jack Bauer.

Après avoir laissé longtemps entendre qu’il se verrait bien lutter encore un peu contre le temps en effectuant un caméo dans le spin-off de la série 24 heures chrono, Kiefer Sutherland a changé d’avis et envoie le héros emblématique au paradis des services de renseignement et des horlogers. "24 heures chrono, c’est définitivement fini pour moi, a-t-il déclaré à la BBC. Ce fut un des plus grands cadeaux qu’on m’ait jamais fait en tant qu’acteur, mais la série continue sans moi. J’ai envie de passer à autre chose."

Ce qui, dans son cas, signifie trouver de nouveaux projets non pour le cinéma, mais pour le petit écran. "L’expérience 24 heures chrono fut incroyable mais ce fut surtout extraordinaire de tourner une série que les gens regardent et apprécient. Le public a aussi aimé certains de mes films, mais il n’y avait qu’une poignée de spectateurs. En plus, 24 heures chrono était si rafraîchissant, accessible au plus grand nombre. Je ne pense pas qu’il existe un meilleur média que la télévision actuellement. J’ai donc envie d’y travailler encore et de répéter cette belle expérience. Bien sûr, cela prend du temps de trouver l’équivalent, et cela implique de travailler moins. J’attendrai donc le projet qui en vaille la peine et qui possède le même potentiel grand public que 24 heures chrono."

L’acteur canadien , qui fêtera ses 50 ans le 21 décembre, risque de rester au chômage quelque temps, alors.