Rudy Léonet lève un coin du voile sur la chaîne radio jeune de la RTBF qui sera lancée ce 1er avril

BRUXELLES Les yeux rougis par la fatigue. Le ton qui s'emballe sous l'effet de l'excitation. Le GSM qui ne cesse de sonner... A moins de trois semaines du lancement de Pure FM, la chaîne jeune s de la RTBF, Rudy Léonet trouve encore volontiers une case dans son agenda overbooké pour lever un coin de voile sur son nouveau bébé. «Notre nouveau bébé», s'empresse-t-il de souligner, «c'est un travail d'équipe».

Pour rappel, dans la grande opération de refonte des chaînes de la radio publique (lancement de VivaCité le 29/02, nouvelles Première et Musiq' 3 le 22 mars), feu Radio 21 donnera donc naissance le 1er avril à Pure FM et à Classic Rock qui sera dirigée depuis Mons par Marc Isaye. Nous proposerons dans nos prochaines éditions une interview de Marc Isaye. Place aux réflexions du directeur de Pure FM, Rudy Léonet, 43 ans dont 22 passés à Reyers.

Un an de travail. «J'ai commencé à bosser sur le projet il y a un an. Je suis crevé, stressé mais ravi. C'est assez schizophrène comme occupation. Il y a les problèmes humains à régler. Une réunion budgétaire qui s'enchaîne à un autre briefing sur des considérations plus artistiques.»

Les 18-35 ans. «J'ai démarré Pure FM avec une page blanche. Il serait toutefois ridicule de ne pas profiter du savoir-faire de l'équipe qui a travaillé sur 21 et de la réputation de certaines émissions. Pure FM est une chaîne thématique musicale dont le coeur de cible est la tranche 18-35 ans. Nous chasserons un peu au-dessus mais pas trop en dessous. Je rappelle que la moyenne d'âge de l'auditeur de 21 était de 40 ans. On divise donc par deux. C'est beaucoup... D'autre part, j'ai la naïveté de croire que, dans son approche, Pure FM est aussi une chaîne généraliste. On y donnera de l'info, des services et les thèmes de société auront leur place dans la grille. Bref, ce ne sera pas qu'un robinet à musique. Nous visons d'ici à trois ans une part de marché de 6%. Nous comptons attirer les anciens auditeurs de 21 mais aussi ceux de Capitale, les jeunes qui n'écoutent plus la radio et ceux qui vont sur une autre chaîne par dépit.»

La grille. «Pure FM ouvrira sa grille à 6 h 30 et la fermera à minuit. De minuit à 6 h 30, il y aura une programmation musicale spécifique à la chaîne.»

L'héritage 21. «Nous ne conservons que deux émissions phares de 21. Celles qui étaient les plus plébiscitées par notre public cible. Il s'agit de Sacrés Français présentée par Alexandra Vassen et des Cinq heures. Les Cinq heures avaient une excellente audience. Personnellement, je ne tenais pas à la maintenir, mais il y a une demande. Hugues Dayez m'accompagnera.»

Les nouveautés. «Je ne peux pas encore tout dévoiler. La tranche des petits matins est baptisée Snooze. Elle sera animée de 6 h 30 à 9 h par Alexandra Vassen. Elle sera épaulée par Geoffroy Klompkes. Les infos seront assurées durant cette tranche par une journaliste attachée à la rédaction. Il s'agit de news propres à Pure FM. Le soir, nous avons décidé d'ouvrir l'antenne à nos auditeurs. Jacques de Pierpont animera cette émission quotidienne de deux heures appelée Zone libre. Ce ne sera plus le Ponpon de Rock à gogo mais bien de Pierpont le journaliste doté d'une immense culture générale qui pourra traiter de tous les sujets d'actualité avec ses auditeurs. Cela dépassera largement le cadre musical. Après cette tranche, on trouvera des émissions thématiques, notamment une consacrée aux jeunes groupes rock et une autre à la culture gay.»

La musique. «Par rapport à 21, nous allons élargir les horizons. Mais pas question de passer des musiques d'exclusion comme du death metal ou du gangsta rap

Le premier disque. «A la rigolade, je trouverais logique de passer Pure morning de Placebo, mais ce n'est pas à moi d'imposer la programmation.»

© La Dernière Heure 2004