Les Journaux francophones belges appellent l'autorité de tutelle à organiser un dialogue pour régler le conflit

BRUXELLES Via un cabinet d'avocats, les Journaux francophones belges (JFB), l'association professionnelle des éditeurs de journaux, a envoyé un courrier à la présidente du conseil d'administration de la RTBF, l'Ecolo Bernadette Wynants, pour mettre en demeure la RTBF "de cesser immédiatement toute activité de presse écrite en ligne", écrit vendredi L'Echo. Une lettre similaire a été envoyée aux présidents de partis et à la ministre de l'audiovisuel Fadila Laanan (PS).

Pour les JFB, les activités développées sur le site de la RTBF dédié à l'information (RTBF.be/info) constituent une concurrence déloyale contraire aux droits européens sur les aides d'Etat et outrepassent les textes encadrant la RTBF, à savoir le décret audiovisuel et le contrat de gestion. Pour les éditeurs, la diffusion en ligne d'informations de presse écrite ne rentre pas dans les missions de la RTBF.

Outre la mise en demeure de "cesser immédiatement toute activité de presse écrite en ligne en ce compris la diffusion de concours, d'informations sur les jeux vidéo et d'illustrations à l'aide d'images fixes, ainsi que le placement d'espaces ou autres dispositifs publicitaires en relation avec ces activités", les JFB mettent aussi en demeure la RTBF d'organiser un moratoire sur l'exploitation publicitaire de ce site jusqu'à la tenue d'une consultation publique et demandent l'accès à la comptabilité analytique de la RTBF.
Les Journaux francophones belges appellent l'autorité de tutelle à organiser un dialogue pour régler le conflit.

© La Dernière Heure 2010