La nouvelle est tombée vendredi. Après des semaines de tergiversations et de rumeurs en tous sens, les Enfoirés annonçaient le maintien de leur spectacle annuel au profit des Restos du cœur. Il aura bien lieu en janvier, à Lyon, dans la halle Tony Garnier, mais sans public. Pas question en effet pour la troupe de laisser tomber ceux qui sont dans la précarité. Encore moins en ces temps de pandémie qui n’ont fait qu’accentuer les problèmes et plonger plus de gens encore dans la difficulté.

Se produire à huis clos n’est cependant pas la seule contrainte imposée aux Enfoirés pour tenir leur engagement. Pour pouvoir assurer le show, l’ensemble des participants sera soumis à un protocole très strict. Invitée sur RTL en France ce week-end, Michèle Laroque a révélé ce qui les attend. “On va être confinés ensemble. On n’aura pas le droit d’aller faire une course ou quoi que ce soit”, a-t-elle indiqué au micro de la station.

"Ne courir aucun risque"

Chaque Enfoiré convié devra d’abord se soumettre à un test Covid-19 afin d’éviter toute contamination du groupe. Ce test passé, la troupe sera ensuite littéralement coupée du monde et placé en quarantaine. “On va être ensemble. On ne va prendre que le bus, on ne va être qu’entre nous pour ne courir aucun risque et on va y arriver comme ça”, a expliqué la comédienne, le but étant toujours de faire barrage au virus.

© D.R.

Michèle Laroque a aussi insisté sur l’importance qu’il y a à être devant sa télévision lors de la diffusion du spectacle sur TF1. Privés de la recette des tickets habituellement vendus pour les répétitions et l’enregistrement du spectacle, les Enfoirés espèrent que le public sera plus nombreux que jamais devant le petit écran. “Plus il y a de monde devant la télé, plus TF1 a de pub, plus ils achètent cher le concert, plus il y a de repas”, a rappelé l’actrice.

La diffusion en télé et la vente des CD et DVD du show des Enfoirés rapportent annuellement quelque 13 millions d’euros, soit un dixième du budget des Restos du cœur. Cette contribution est évidemment essentielle au fonctionnement de l’association et son action. À titre d’exemple, chaque CD ou DVD acheté équivaut à 17 repas délivrés à ceux qui en ont besoin.