Jean-Jacques Peroni aux Grosses Têtes, c'est fini. D''après Jean-Marc Morandini, la chaîne l'aurait appelé ce jeudi matin pour lui indiquer qu'il était viré  avec effet immédiat de la station. Et cela ne surprendra personne. La raison ?  Invité de l'émission L'instant De Luxe sur Non Stop People, il a d'abord évité de comparer les époques Bouvard et Ruquier, avant de se lâcher. " Je n’ai plus personne avec qui boire un verre après l’émission, ce sont les gens qui ne m’intéressent pas, je m’en fous. (...) Mais comme on est sous la botte à la Kommandantur bien-pensante, je m’emmerde."

Une situation qu'il n'évoquerait pas avec les principaux concernés: "Je n'en parle pas. J'arrive, je mets les pieds sous la table. Je fais le con et je me tire tout de suite après."

Exaspéré par l'époque, il poursuit: "On est censuré par la bien-pensance. C'est la moraline. Il y a de l'auto-censure. Je raconte une blague et quand Ruquier me dit celle-là, on va la couper. Bon, ben, comme je dis, on n'est pas à France Inter ici, merde". Avant d'ajouter, dépité: "Et les autres qui disent : 'Oh oui, il faut le couper.' Ceux qui prétendent faire rire..." Interrogé sur sa réaction face à eux, il n'a fait qu'un geste: un doigt d'honneur.

Tout est dit.