Télévision Deux changements pointent le bout de leur nez dans le télécrochet.

Comme chaque année, The Voice, la plus belle voix revient avec son lot de surprises. Alors que Pascal Obispo était la grande nouveauté de l’année dernière, il n’en est plus rien pour cette huitième saison. L’interprète de Lucie a quitté le fauteuil rouge après une seule saison, emportant avec lui ses amis Zazie et Florent Pagny, pour laisser place à Jenifer, Julien Clerc et Soprano. Ceux-ci viendront tenir compagnie à l’indéboulonnable Mika, présent dans le télécrochet depuis la troisième saison.

Outre un banc des coachs flambant neuf, The Voice, la plus belle voix redémarre avec deux changements. Le premier porte le nom de Block. Comme dans la version belge du télécrochet, lors des auditions à l’aveugle, les coachs pourront désormais bloquer leurs camarades de fauteuil à l’aide d’un nouveau bouton situé à côté du buzzeur. Le coach bloqué ne pourra donc pas demander au talent qui vient de se produire sur scène de rejoindre son équipe.

Le second changement s’installe après les auditions à l’aveugle à la place de l’audition finale. Il s’agit du K.O., une nouvelle étape, déclinée en 4 numéros, qui permettra aux différents coachs de peaufiner leur équipe pour les battles.

Des audiences en chute libre

Constatation générale : les audiences de The Voice, la plus belle voix ne cessent de diminuer depuis la troisième saison du télécrochet, en 2014. L’année dernière, l’émission a d’ailleurs fait le plus mauvais score de son histoire avec un démarrage à 6 380 000 téléspectateurs français et une moyenne générale de 5 225 563 téléspectateurs français. Des chiffres qui sont donc bien loin de ceux rencontrés lors des premières saisons du télécrochet, à savoir 9 808 000 téléspectateurs pour le démarrage de la saison 3 et 7 729 593 de moyenne générale pour la saison 2.

Cette chute d’audience s’explique notamment par le fait que le public a tendance à regarder des bouts de l’émission sur le site web de TF1. Cela n’empêche pas The Voice, la plus belle voix de rester leader du samedi soir tant en France qu’en Belgique, où le télécrochet rassemble encore environ 400 000 téléspectateurs par émission.