Il reste plus de 2 milliards et 170 millions de pièces rouges (de 1, 2 ou 5 centimes €, NdlR) encore en circulation en Belgique, assure l’animatrice de Bel RTL qui se base sur les chiffres donnés par le Trésor public. Donc ceux qui me disent qu’ils n’en ont plus ou que les arrondis les ont supprimées : fake news comme dirait l’autre !"

En effet, après avoir récolté 865 360,19 € en deux ans - soit plus de 40 tonnes chaque année - au profit de la recherche contre le cancer, Bérénice sait l’importance de son opération complémentaire au Télévie. "Il en reste encore dans nos magasins, dans nos poches, nos fonds de tiroirs, dans les machines à laver ou les vide-poches de voiture, explique celle dont le mot d’ordre est "On se bouge pour l’opération pièces rouges". Point de porte-à-porte, Covid oblige, mais une mobilisation par mail, réseaux sociaux ou dans les écoles. La saison 2 d’Opérations pièces rouges (OPR) s’était déjà focalisée sur les écoles (lesquelles peuvent s’inscrire sur le site de Bel RTL), et la 3e va donc pousser le bouchon encore plus loin. Avec Léon Lebouchon, justement, le comparse de toujours de Bérénice et l’acteur Christian Clavier comme parrain à vie. " OPR touche tout le monde, poursuit la présentatrice d’On a tout à gagner sur RTL France. " Grâce à ces pièces rouges, on apprend plein de choses. On apprend aux plus petits le partage. Aux plus grands la recherche et quand ils sont encore plus grands, la maladie et la prévention."

Bref, "gardez vos pièces rouges et on viendra les chercher si vous ne pouvez pas les déposer dans une agence partenaire Crélan, conclut Bérénice. On veut éviter les mouvements de foule alors pourquoi pas créer vos propres tirelires comme certains l’ont fait en 2020 ? Cela allait du papier mâché à une Cathy Cabine customisée ! Aujourd’hui, des profs de math utilisent les pièces rouges pour faire des calculs et des profs d’art plastique pour créer des tirelires. OPR est un mouvement au-delà du don !"