Samedi dernier, lors de la finale de The Voice, la plus belle voix, Marc Lavoine avait toutes les cartes en main pour remporter la victoire aux côtés de Caroline Costa, ancienne partenaire de Matt Pokora dans la comédie musicale Robin des bois. Mais, le public, seul maître du destin des talents du télécrochet, en a voulu autrement. C’est Nour, la benjamine de l’émission et candidate de Florent Pagny, qui est sortie gagnante de cette onzième saison.

Si l’interprète de Savoir aimer a pris la décision de s’éloigner un peu de la vie publique le temps de se remettre de son cancer du poumon, Marc Lavoine, lui, sera bientôt de retour sur TF1 avec I3P, une série médicale signée Jean-Christophe Grangé (Les Rivières Pourpres). Dans cette dernière, diffusée en primauté sur La Une à partir de ce dimanche, le chanteur incarne le personnage principal de Mathias Bernardt, un psychiatre et patron de l’I3P, l’Infirmerie Psychiatrique de la Préfecture de Police, “qui a le pouvoir de laisser ses patients retourner à leur vie normale, de les hospitaliser mais aussi de les remettre à la police”, indique le synopsis de la série avant d’en dire davantage sur les façons de procéder du médecin. “Ne pouvant garder personne plus de 24 heures, il (Mathias Bernardt, NdlR.) privilégie toujours une approche humaine aux traitements coercitifs, épaulé par les psychiatres Sophie Tran (Claire Tran), Julien Sarment (Mikaël Chirinian) et le jeune interne Samy Jendoubi (Walid Ben Mabrouk). Chaque journée commence par l’accueil d’un sujet en crise amené en urgence à l’I3P. À partir de son témoignage, Bernardt et sa garde rapprochée mènent l’enquête en dépit de l’opposition systématique de la commissaire Nathalie Fontaine (Barbara Schulz), qui préfère qu’on n’ajoute pas de dossier à sa pile déjà haute. Une course contre la montre s’engage alors pour résoudre l’énigme de la vie de chaque patient.”

Ce n’est pas la première fois que Marc Lavoine joue pour le petit écran. De Crossing Lines à Loin de chez moi en passant par Kepler(s) ou encore L’École de la vie, l’interprète d’'Elle a les yeux revolver' possède une filmographie télévisuelle bien fournie. Au cinéma, sa dernière apparition en date est celle de Pierre Leroy dans “Le Petit Piaf” de Gérard Jugnot en 2021.