Si vous n’étiez pas devant votre petit écran vendredi soir et que vous êtes fan de Ninja Warrior, vous avez manqué l’événement qu’il ne fallait pas louper. C’est-à-dire la prestation d'une jeune belge de 19 ans, l’Arlonaise Marie Colot. Multichampionne d’escalade – elle a remporté 7 titres chez les jeunes et deux de vice-championne chez les adultes -, elle a donné du fil à retordre à ses adversaires d’un jour sur le nouveau parcours mis en place par la production de l’émission.

Utilisant l’expérience engrangée en compétition, la benjamine du jour est d’abord parvenue à s’extraire des qualifications, au chrono, malgré une chute sur l’obstacle de la triple vrille. Elle est ensuite venue à bout de la coach sportive Élodie Viens, 37 ans, pour se retrouver en demi-finale, en duel face au redoutable Jean Tezenas. Le Français est le seul n’a avoir jamais remporté la version française de Ninja Warrior. “Marie est transcendée, galvanisée par ce duel. Et on peut lui faire confiance, elle va être à 2000 pour cent sur cette finale”, a souligné Denis Brogniart quelques instants avant que le duo ne se lance à l’assaut des obstacles dressés sur leur route. Le rendez-vous avec les trapèzes de la quatrième épreuve lui a cependant été fatal. “Je n’avais pas assez d’élan, plus de force. J’étais au bout, a-t-elle confié à Iris Mittenaere. Mais je suis hyper contente d’où je suis arrivée dans cette aventure. C’est déjà incroyable. Pour moi, le contrat est totalement réussi.”

Sur Twitter, Christophe Beaugrand-Gerin s’est dit impressionné par les performances de la jeune belge : “Prodigieuse Marie !!! Elle nous a bluffés”, a-t-il commenté. De nombreux internautes étaient à l’unisson saluant la détermination de la candidate et ses qualités sportives.

Au vu de sa prestation et de la satisfaction que l’étudiante en kiné à Louvain-la-Neuve affichait au terme de sa prestation, il y a fort à parier qu’elle remettra le couvert l’an prochain.