Cette période permet au couple de se découvrir encore un peu plus.

Quand Emilie et Jérémy passent leur mardi soir à regarder Mariés au premier regard sur RTL-TVI, de bons souvenirs leurs reviennent en tête. Il y a deux ans, ce sont eux qui se disaient « oui » pour la vie grâce à l’émission. En août prochain, c’est à un autre grand événement que le couple se prépare : l’arrivée de leur premier enfant.

« C’est un garçon ! », nous lancent-ils remplis de joie. Ce projet de vie, chacun d’entre eux en rêvait bien avant de participer à Mariés au premier regard. « C’était dans mes conditions lorsque j’ai passé les tests. Je voulais un enfant et je voulais quelqu’un qui en voulait », explique Emilie ajoute vivre une grossesse « idylique » malgré le confinement. « Ma prochaine échographie a été annulée. On se demande dans quelle situation nous seront lors de l’accouchement. Est-ce que Jérémy pourra assister à l’accouchement ? J’espère. Je pense qu’entre temps, le corps médical trouvera des solutions. » Pendant son temps libre, Jérémy, lui, en profite pour monter la chambre de bébé.

Ceux qui se font encore accoster dans la rue pour parler de leur expérience dans Mariés au premier regard ont déjà réfléchi à comment ils allaient expliquer leur folle expérience à leur fils. « On lui montrera les émissions pour lui raconter notre belle histoire », explique Emilie qui ne verrait pas d’inconvénients à ce que son fils reproduise la même expérience qu’eux s’il en a l’envie et si l’émission existe toujours dans vingt ans. « S’il veut le faire, pourquoi pas ! Ca dépendra de lui. Je pense que tout le monde n’est pas capable de se lancer dans une expérience pareille. Il faut avoir de la personnalité et être assez mature. »

"Le confinement nous permet de nous retrouver"

Ensemble depuis deux ans, les futurs parents continuent à se découvrir, en particulier pendant le confinement. « En temps normal, on vit à 100 à l’heure. L’avantage du confinement, c’est qu’on peut se retrouver à deux à temps plein. Je me doutais bien qu’Emilie était quelqu’un d’autoritaire. En restant 24 heures sur 24 avec elle, je peux confirmer qu’elle l’est mais dans le bon sens du terme », explique Jérémy. Pour sa part, Emilie apprécie le côté « maniaque » de son partenaire. Grâce à sa femme, Jérémy s’est également découvert une nouvelle passion pour l’équitation. « Maintenant, moi aussi j’ai un cheval. Souvent, on se rend aux écuries et on partage un moment ensemble. Ca nous fait du bien. »