Télévision

Pour nous, elle a accepté de commenter l'album photos de sa carrière

BRUXELLES Décidément, 2007 aura été l'année de tous les anniversaires pour Marylène Bergmann. Après avoir fêté en mai ses 50 ans, elle s'apprête à célébrer ses 30 ans de télé ! C'est le 24 septembre 1977, en effet, que l'ex-Miss Lorraine a fait ses premiers pas devant les caméras. Depuis, elle est toujours restée une des animatrices préférées des télé-spectateurs belges, même lorsqu'elle n'apparaissait plus chez nous.

Pour fêter dignement ses 30 ans de carrière, Marylène organisera samedi soir une grande fête à Luxembourg avec plus de 200 invités. Avant cela, ce mercredi 19 septembre, elle sera l'invitée vedette de l'émission Beau fixe sur Bel RTL qui lui sera entièrement consacrée ! Et, ce lundi, c'est nous qui avons décidé de lui rendre hommage. Nous lui avons demandé de commenter elle-même son album photos professionnel et nous l'avons aussi fait réagir à quelques sujets...

  • Meilleur souvenir : "Le train des jouets. C'était la première fois qu'on allait à la rencontre du public. C'est là qu'on s'est rendu compte à quel point on était populaires. Certains jours, il pleuvait. On pensait qu'il n'y aurait personne dans les gares, et c'était bondé ! C'était magique !"
  • Plus mauvais souvenir : "À chaque fois qu'une collaboration s'est mal passée. Je l'ai vécu avec une émission qui s'appelait Profil de que je coanimais avec un avocat. Il était odieux avec moi. On a arrêté après 3 numéros."

  • Meilleure décision prise en 30 ans : "De n'avoir pas baissé les bras quand au début de ma carrière, alors que je ne faisais que des remplacements, j'ai appris que la chaîne organisait un concours pour recruter une nouvelle animatrice. J'en avais déduit que je ne plaisais pas. Mais j'ai redressé la tête et je me suis inscrite à la présélection. J'ai passé toutes les étapes et le public a voté en masse pour moi."
  • Regrets : "Aucun. Toute expérience, même négative, permet d'avancer."
  • Rencontre la plus marquante : "Le père Pritz, un jésuite que j'ai reçu quand je présentais le JT en France. Il a passé une grande partie de sa vie aux Philippines pour sortir les enfants de la prostitution. Il avait une sorte d'aura et de force intérieure qui m'ont bouleversée."
  • Relations avec RTL-TVi : "Même si je n'anime plus d'émission en Belgique, les relations sont bonnes avec la direction. Si un jour une émission me correspond, je crois que Stéphane Rosenblatt pensera à moi."
  • Avenir : "Je le vois paisible, serein, en me rapprochant de choses plus essentielles comme la spiritualité et le partage avec les gens qu'on aime."


  • © La Dernière Heure 2007