A côté du sketch de Martin Charlier en DisKiki Jokey ("Veni, vidi, Avicii") en hommage au milieu des boîtes de nuits contraint de fermer à nouveau leurs portes suite eu dernier Codeco ou encore le sketch sur Delphine Boël qui débarque dans Danse avec les "Tsars", le Grand Cactus avait décidé de parodier le fascinateur Messmer qui sera bientôt en spectacle (à partir du 29 janvier avec Hypersensoriel) un peu partout en Belgique.

Messmer: "Kody? Ce mec est fou!"

Et une fois n'est pas coutume c'est le comédien Kody qui s'y colle (même les doigts!). En Messmer, il commence par hypnotiser Jérôme de Warzée et le public avant un certain Elio Di Rupo (Fabian Le Castel) qui s'endort une fois qu'on lui parle des "exilés fiscaux". Entre une transformation en Georges-Louis Bouchez ou en Paul Magnett-iseur de Belgique, l'émission voit ensuite débarquer le vrai Messmer sur le plateau. "Kody est tellement extraordinaire dans ses personnages que cela fait 7 ans qu'il est sous hypnose!" balance ainsi le fascinateur canadien. Et Kody de rétorquer: "Mais non, je suis le vrai Messmer! Lui, fait super mal l'accent québécois en plus!" Hilarité sur le plateau.

S'en est suivi une séance d'hypnose des présentateurs et chroniqueurs avec une Livia Dushkoff très réceptive. Le fascinateur l'a emmené dans un monde de rêves, dans une salle de cinéma pour lui faire vivre toutes sortes d'émotions. Avant de la réendormir et de lui dire "qu'à chaque fois qu'on vous demande l'heure, vous direz 15h10". Les animateurs s'en sont amusés à plusieurs reprises durant l'émission. Son ressenti? "Je ne suis pas bien", avoue-t-elle sur le plateau, à chaud, toutefois très souriante. "J'ai un peu mal à la tête."

Nous avons alors contacté Messmer ce matin pour savoir comment il avait vécu cette expérience et... sa parodie. "Kody, je le voyais travailler en répétition l'après-midi et je me disais: mais il est fou ce mec!, sourit l'hypnostiseur. "Et le soir quand j'ai vu le produit final, j'ai pensé qu'il était un bon imitateur. En plus, il me ressemble (rire)! Non mais j'ai bien ri, j'ai bien aimé sa performance."

Livia: "Se voir se faire hypnotiser, c'est horrible!"

Sur les réseaux sociaux, Livia Dushkoff a partagé aussi son expérience. "Se voir se faire hypnotiser, c'est horrible!", écrit ainsi la chroniqueuse du Grand Cactus sur Instagram. Et dire que je n'y croyais pas, merci Messmer!"

"C'est un excellent sujet Livia, nous confie ensuite Messmer. Elle est très réceptive. Elle tombe rapidement en état d'hypnose. J'avais déjà eu la chance de faire une performance avec elle lors de Cap 48 où elle avait vécu l'aventure d'être dans une navette spataile et de rencontrer un martien. Alors je savais qu'avec Livia, il y avait moyen de faire quelque de court et avec un bon impact pour le Grand Cactus. Elle a très bien réagi."

Livia a en effet plusieurs fois donné 15h10 comme heure sur le plateau de Tipik, de quoi provoquer l'hilarité de ses camarades. L'hypnose serait-elle encore active? "J'espère que non, conclut, souriant, Messmer. J'avais dis par la suite à la production que s'il se passait un truc ou si elle ne se sentait pas bien, ils pouvaient communiquer avec moi. Mais aucune nouvelle donc tout s'est bien passé!"

Le Grand Cactus, via le chroniqueur Thierry Luthers, révèle aussi que l'inventeur de cette hypnose spectacle était un belge, liégeois même (décédé en 1900), Alfred Edouard D'Hont alias Donato le magnétiseur.