À l’heure où Maëva Coucke a lourdement chuté à Miss Univers, les nouvelles prétendantes au titre n’ont qu’à bien se tenir face aux critiques. Election de Miss France 2020 21.05

"Je ne me suis pas fait mal", rassure sur Instagram Maëva Coucke qui participait à l’élection de Miss Univers à Atlanta et qui a chuté lors de son passage en bikini. "J’ai envie de dire que c’est la faute à pas de chance, au sol, c’est la faute aux talons…, je ne sais pas. Bref, j’ai glissé. Ce n’est pas bien grave ; ça arrive ; c’est du live ; il y a des choses qu’on ne contrôle pas et malheureusement on ne contrôle pas les chutes. Je pense que ça restera dans les annales." Avant que Miss France 2018 - Vaimalama Chaves, Miss France 2019, étant retenue au voyage des Miss elle n’a pu participer aux concours internationaux -, qui s’est vite relevée avec un grand sourire sous les applaudissements des spectateurs, n’avoue avoir vécu ce qu’il y a de pire pour une reine de beauté. "J’ai vécu la pire hantise d’une Miss : tomber sur scène. Jusqu’ici, ça ne m’était jamais arrivé, mais la vie nous réserve parfois des bonnes comme des mauvaises surprises. Il faut tirer une leçon de chaque expérience, et la leçon que j’en tire est que tomber et se relever est le principe même de la vie d’une femme. Le principal, c’est d’avancer, peu importent les obstacles. Si tu tombes 9 fois, relève-toi 10 fois et garde la tête haute ! Nos expériences nous font grandir et nous rendent plus fortes."

Une élection "affligeante"

Sa malencontreuse glissade aura en tout cas servi de leçon aux 30 nouvelles prétendantes au titre de Miss France 2020 ce soir sur TF1. La soirée, présentée pour la 25e fois par l’indétrônable Jean-Pierre Foucault et ambiancée par Robbie Williams, verra Amandine Henry prendre la place de présidente du jury. La capitaine de l’équipe de France féminine de football sera accompagnée de l’ex-Miss France 1999 Mareva Galanter, du présentateur phare de Koh-Lanta (TF1) Denis Brogniart ou encore des chanteurs Vitaa et Slimane ainsi que de l’actrice Laetitia Milot et du chef pâtissier Christophe Michalak. Mais une émission qui n’est pas au goût de tous. Après l’appel au boycott de Laurent Ruquier ("C’est ringard et si on veut être féministe, il faut arrêter de regarder les femmes comme des objets"), place à Catherine Lara. "Je m’en fiche complètement, moi, des soirées Miss France. C’est pas mon truc", a taclé la chanteuse de 74 ans dans On refait la télé (RTL). "Quand la femme devient comme ça, une espèce d’objet qu’on habille, qu’on déshabille… Pfff ! Ça n’a aucun intérêt. Je trouve ça presque humiliant." Avant que celle qui a rebaptisé Miss France en "Miss Tranche" n’en rajoute une couche. "Ça n’a pas évolué, c’est effrayant de regarder ça. Moi, je trouve ça affligeant ! J’ai trop de respect pour les femmes pour les voir comme ça. Les jurés, c’est en majorité des hommes bien sûr, ils regardent quel est le téton le plus gros…"