Télévision

Ces tests sont réservés pour les plus de 40 ans. Ils auraient pourtant pu lui sauver la vie


BRUXELLES La mort de Gérald Babin a créé un véritable effroi et pose de multiples questions. À commencer par les critères de sélection des candidats de Koh Lanta. Comment un individu qui présente des risques cardiaques peut-il être admis dans ce genre de jeu d'aventure ?

Le Parisien s'est justement penché sur la question et, selon le quotidien, Gérald Babin aurait eu une visite médicale avant son départ pour le Cambodge mais le jeune homme n'aurait subi aucun test à l'effort.


Des tests en fonction de l'âge

En fait, Le Parisien affirme que les tests effectués sur les candidats à l'émission varient en fonction de leur âge. La base est un examen médical et un électrocardiogramme obligatoires pour tous les participants. Mais d'après un ancien candidat, seuls les plus de 40 ans passent des tests à l'effort.

Dans le cas de Gérald Babin (25 ans), qui a fait une crise cardiaque en pleine épreuve de tir à la corde en équipe au Cambodge, les tests médicaux avaient été suffisants. Son entourage a d'ailleurs assuré que c'était un "sportif accompli".

Un test à l'effort paraissait donc inutile, à première vue. Mais après le tragique événement, on se rend compte qu'il aurait peut-être permis de détecter chez le candidat certaines prédispositions...

© La Dernière Heure 2013