Programmes interrompus, présentateurs vêtus de noir et "God Save The Queen" en fond sonore: la BBC a bousculé ses habitudes et sa programmation (sur ses chaînes télé et radio) quand le décès du prince Philip, 99 ans, a été annoncé le 9 avril dernier. L'après-midi et la soirée de ce jour-là ont donc été entièrement consacrées au mari de la reine Elizabeth II, la BBC annulant la diffusion d'émissions phares comme EastEnders et MasterChef, dont la finale se jouait normalement le 9 avril.

Et cette couverture médiatique, jugée excessive, n'a pas plu à tout le monde. À tel point que la chaîne a reçu plus de 110.000 plaintes de la part de téléspectateurs mécontents, rapporte The Guardian. Parmi celles-ci, on retrouve des remarques telles que "Une certaine couverture était justifiée, mais pas dans cette mesure" ou "Pourquoi ne pas le mettre sur une seule chaîne pour ceux qui veulent écouter ce radotage? Et laisser le reste d'entre nous avoir un peu de musique". Les audiences de BBC One et BBC Two ont d'ailleurs chuté fortement le vendredi soir, car les téléspectateurs se sont détournés des hommages au prince Philip. 

Au vu du nombre de plaintes reçues dès l'annonce par le groupe de la mort du prince, et tout le week-end durant, la BBC a du mettre en plus un formulaire dédié aux remarques sur la couverture médiatique de l'événement. Et ce système a donc enregistré précisément 110.994 plaintes de téléspectateurs. Un record pour la chaîne, qui n'avait jamais dépassé les 63.000 réclamations pour un même événement. Sur l'ensemble des plaintes, quelque 400 personnes ont également écrit pour se plaindre du fait que le prince Andrew avait été "mis en avant" malgré l'affaire Epstein. 

La BBC communiquera des chiffres plus détaillés jeudi, mais on peut d'ores et déjà affirmer que la couverture médiatique de la mort du prince Philip a été "l'un des moments les plus critiqués de l'histoire de la télévision britannique", souligne The Guardian.