Télévision

À 46 ans, Moundir (Zoughari) n’a pas peur des extrêmes. 

L’aventurier rebelle et un brin machiste de la troisième saison de Koh-Lanta (en 2003) troque volontiers les privations pour les paillettes de DALS qui lui rappellent certainement les parties endiablées de poker qu’il affectionne tant. Désormais animateur télé, il n’entend pas profiter de son expérience sur les plateaux pour s’offrir un avantage. "Je serai un candidat comme les autres", dit-il. D’ailleurs, il confie avoir un peu la" pétoche" parce qu’il faudra danser en direct. "J’ai déjà connu des directs mais on me posait des questions. Ici, on va devoir montrer le travail fourni durant la semaine avec notre partenaire et être performant." Le seul adversaire qu’il redoute, "c’est la danse", affirme-t-il. C’est gênant parce que c’est le seul qui est certain d’être d’office en finale.