Soulagé d'apprendre qu'il pourra célébrer les fêtes de Noël et le jour de l'an avec ses proches, Nagui a toutefois bondi devant son petit écran mardi soir lorsqu'Emmanuel Macron a détaillé les différentes phases du déconfinement. A savoir que les commerces non essentiels peuvent rouvrir leurs portes dès ce samedi alors que les salles de spectacles, théâtres et cinémas devront attendre le 15 décembre pour accueillir à nouveau du public.


"On n'en parle absolument pas!"

L'animateur de 59 ans, connu pour ses émissions musicales (N'oubliez pas les paroles, Taratata, etc.), dénonce alors l'hypocrisie de son gouvernement. "Je voudrais simplement avoir une pensée aussi pour tous mes potes du monde de la musique, regrette ainsi Nagui, hier, dans La Bande originale, son émission radio sur France Inter. Parce que le monde de la musique, quand il y a des élections, les politiques les appellent en disant : ’Est-ce que vous voulez faire un concert gratuit ? Venez nous soutenir... Vous êtes là ?’ Et puis là, on n'en parle absolument pas, ça n'a jamais été même prononcé l'idée de concerts, de chanteurs ou d'artistes qui se produisent sur scène".

S'il déplore que "la musique est totalement ignorée", le mari de Mélanie Paige a tout de même assuré qu'il était "ravi pour tous ceux qui travaillent dans le monde du théâtre, de la culture et du cinéma".