Télévision À seulement 19 ans, Nilusi (ex-Kids United) bluffe les autres participants de Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! 21.00

Cela fait maintenant cinq semaines que plusieurs célébrités sont coincées en Afrique du Sud pour la bonne cause. Appelées par TF1, celles-ci ont accepté de surmonter un certain nombre d’épreuves, hors de leur zone de confort et sans contact avec le monde extérieur, afin de récolter des fonds pour une association de leur choix. Au casting se trouve Nilusi, ex-chanteuse des Kids United âgée de seulement 19 ans. Elle est la cadette de cette deuxième saison dans laquelle on retrouve également Candice Pascal (danseuse de Danse avec les stars) ou encore Gérard Vives (acteur devenu célèbre grâce à la sitcom Les filles d’à côté).

Nilusi, comment avez-vous intégré le casting de Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! ?

"Quand TF1 m’a appelée pour me parler de l’émission, je savais déjà de quoi il s’agissait. Je suis allée voir des vidéos sur Internet. Ça m’a fait peur évidemment. Mais, j’ai accepté d’y participer parce que ça allait ramener des fonds à l’Unicef, l’association que j’ai choisie et pour laquelle je m’investis depuis quatre ans déjà."

N’appréhendiez-vous pas de sortir de votre zone de confort ?

"J’ai toujours aimé dépasser mes limites. Mais, c’est vrai que ça n’a pas été facile de partir loin de mes repères et surtout de mes projets puisque lorsque je me suis envolée pour l’Afrique du Sud, je venais de sortir un single. Je ne savais donc pas si celui-ci fonctionnait ou pas lorsque j’étais à l’autre bout du monde."

Comment s’est passée l’aventure avec les autres candidats ?

"J’ai été très heureuse de retrouver des personnes que je connaissais ou que je voyais plus jeune à la télé. Je pense, par exemple, à Julien Lepers. Rester 24 heures sur 24 avec les mêmes personnes a forcément créé des liens. J’ai été très touchée par l’humain de toutes ces personnes."

Quelle a été la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée sur place ?

"Les débuts n’ont pas été faciles pour moi parce qu’on est rapidement livrés à nous-mêmes. L’absence de smartphone était difficile à gérer aussi, surtout pour moi qui suis toujours accrochée à mon portable ! (rires) Sinon, j’ai eu du mal à manger des insectes. J’en ai fait des cauchemars pendant des jours !"

Auriez-vous aimé être chef d’équipe ?

"Non, justement, j’espère ne jamais être chef ! (rires) Je ne m’en sens pas légitime car je suis la plus jeune de l’aventure. Je n’ai donc pas de conseils à donner. je suis plutôt là pour apaiser les conflits."

Parlez-nous de votre nouveau single : Droit vers demain.

"Ce single s’inscrit dans la continuité des deux premiers que j’ai sortis après mon départ des Kids United. Il parle de cette démarche d’avancer et de ne pas en vouloir au passé, de lui pardonner."

Vous avez fait vos premiers pas sur le petit écran dans Profilage. Avez-vous d’autres projets à ce niveau-là ?

"Ce premier rôle m’a appris énormément de choses sur le métier d’acteur. Mes rêves seraient de pouvoir partir en tournée, de sortir un album et de jouer dans un long-métrage. Je suis en train de passer plusieurs castings à cet effet."