Sébastien Nollevaux revient sur le départ de Michaël Miraglia, son acolyte dans On n’est pas des pigeons, mais également son ami.

On l’apprenait fin de semaine dernière. Après onze ans passés au service de la RTBF, Michaël Miraglia s’envolera pour une nouvelle aventure au sein de RTL une fois la saison d’On n’est pas des pigeons finie. Un départ qui a visiblement bien été pris du côté de la RTBF. Bien qu’il soit content du nouveau choix de vie professionnelle de son acolyte dans le magazine de consommation ertébéen, Sébastien Nollevaux avoue toutefois être un peu triste de devoir se séparer de son ami : "On est assez complices sur le plateau mais également dans la vie. Ça fait dix-neuf ans que je suis à la RTBF et lui onze ans donc il fait partie de la moitié de ma vie professionnelle, confie le présentateur d’On n’est pas des pigeons. Je pense que c’est la personne qui me connaît le mieux au bureau et vice-versa. On a partagé beaucoup de choses ensemble, des moments de joie, de peine. Je suis super content pour lui. Il a eu une opportunité de vie qui s’est présentée à lui et il l’a saisie. Je comprends tout à fait son choix. On ne vit qu’une fois. Mais je ne cache pas que ça me fait un petit pincement au cœur. Il va falloir que je trouve autre chose maintenant…"

Pensez-vous déjà à quelqu’un pour remplacer Michaël dans On n’est pas des pigeons ?

"Non, on en a aucune idée pour le moment. Là, on termine la saison de l’émission, Michaël compris et ensuite on verra ce qui se mettra en place pour la rentrée de septembre."

Ce mardi soir, vous présentez un On n’est pas des pigeons spécial régime. Besoin d’alerter les téléspectateurs avant que l’été n’arrive ?

"On a voulu parler de régimes parce que la presse magazine ne parle que de ça en ce moment. On en a déjà parlé dans le cadre d’ On n’est pas des pigeons mais il y a encore plein de gens qui nous posent des questions parce qu’ils voient que beaucoup de nouvelles choses arrivent sur le marché. On a donc voulu mettre notre nez dedans pour voir les tendances du moment et dénoncer quelques trucs. On a fait un focus sur le régime protéiné par exemple, très à la mode pour le moment."

Vous-même vous faites attention à votre alimentation ?

"Avec un métier comme le mien, où on court du matin au soir, on mange souvent sur le pouce, j’avoue. J’essaye de faire attention à mon poids tout en me disant qu’il faut que j’arrête de bouffer des crasses ! En même temps, je ne fais rien contre donc je ne peux que me lamenter sur la balance (rires). Mais le régime, jamais de la vie ! Je préfère faire du sport et faire attention à ce que je mange plutôt que de partir dans ce genre de choses."