Les faits se sont déroulés il y a quelques jours. Alors qu'il préparait un duplex, un journaliste et son équipe ont été braqués par un homme armé juste devant le stade de Guayaquil, en Equateur.

La scène a été filmée. On voit qu'au moment de prendre l'antenne, un homme masqué s'approche, arme à la main. "On est en train de travailler", lance alors le journaliste Diego Ordinola avant que l'homme ne lui demande son téléphone. Quelques secondes plus tard, l'individu s'en va, poursuivi par le cameraman. Il est ensuite monté sur une moto pour fuir.

"Nous ne pouvons même pas travailler tranquillement, cela s'est produit à 13h", déplore le journaliste Diego Ordinola sur Twitter. Selon lui, la police aurait promis de retrouver le criminel.

Le journaliste a ensuite remercié les personnes lui ayant témoigné de la solidarité. "Unissons-nous pour éradiquer la criminalité en Équateur", ajoute-t-il.

En Equateur, la pauvreté et la précarité sont à l'origine de problèmes d'insécurité. Comme le soulignent nos confrères du journal français Le Parisien, les taux de criminalité et de délinquance y sont élevés : plus de 16 000 vols sur personnes ont été comptabilisés entre janvier et novembre 2020.