Télévision Kad Merad succède à de nombreuses autres stars au générique de Capitaine Marleau. Capitaine marleau : quelques maux d’amour 21.00

On ne dit pas non à Josée Dayan. Surtout quand elle vous propose un rôle dans l’une des séries les plus populaires du petit écran : Capitaine Marleau. C’est ainsi qu’au côté de Corine Masiero - dans le rôle-titre - on a vu défiler du beau monde depuis le tout premier épisode, avec Gérard Depardieu. Lui ont succédé, notamment, Jean-Pierre Marielle, Victoria Abril, Muriel Robin, Pierre Arditi, Sandrine Bonnaire, Niels Arestrup, David Suchet, Nicole Garcia et, bien entendu, Isabelle Adjani… pour n’en citer que quelques-uns.

Dans l’épisode de cette semaine, Quelques maux d’amour, c’est Kad Merad qui a rejoint l’aventure. "Je n’avais jamais tourné avec lui. Je l’ai rencontré par hasard dans un restaurant et il m’a dit qu’il aimerait bien faire un film historique avec moi", confiait récemment la réalisatrice à Télé Loisirs. "Un soir, j’étais chez moi, j’ai regardé Baron noir. J’ai trouvé Kad exceptionnel, je l’ai appelé pour le lui dire. Puis, quand j’ai reçu un scénario du Capitaine Marleau, je me suis dit qu’il serait parfait".

Parfait puisque le personnage qu’il incarne ressemble, à certains égards, à ceux qu’il a pu jouer dans les sketchs de Kad & O. "Il jouera un chanteur un peu ringard qui a fait un tube dans les années 1980. Je l’ai appelé, on a déjeuné. Le lendemain, il m’a dit qu’il était d’accord". Ou quand plane l’ombre de Jean-Michel, décliné autrefois pour le plus grand bonheur des fans.

Dans le même ordre d’idée, il y a une semaine seulement, c’est Joey Starr qui avait répondu présent, dans l’épisode intitulé Le grand huit. Là encore, le scénario était truffé de clins d’œil appuyés à la carrière du rappeur, dont on voyait même des images dans le téléfilm.

Mais si voir de grands acteurs de frotter à la très déjantée Marleau reste un véritable bonheur, si l’accent Chti du capitaine, ses expressions et son humour font toujours mouche au bout de dix-sept épisodes (deux autres sont annoncés, l’un avec Mélanie Doutey, l’autre avec Edouard Baer), force est de constater que, du côté du scénario, on sent comme un petit relâchement.

Ainsi, par exemple, dans l’épisode de ce soir, dans lequel la trame et l’intrigue sont des plus minces : le père - André Manoukian - d’une jeune mariée est assassiné la nuit des noces. Auxquelles participe, donc, un ami de la famille, Daniel Rivière (Kad Merad), chanteur d’un seul album et d’un super tube désormais tombé dans l’oubli et qui vivote grâce à des galas dans les salles de province. Tour à tour, tous les protagonistes vont, évidemment, être soupçonnés d’avoir fracassé le crâne du pauvre bougre à grands coups de lecteur de cassettes. Avant que l’on ne découvre les vraies raisons qui ont provoqué sa fin tragique. On vous laisse deviner qui a fait le coup…