Viré de France 2 en octobre 2018, après 23 ans passés à l'antenne de la chaîne publique française, Patrick Sébastien n'a pas encore tout à fait digéré l'affaire. D'autant plus que, récemment, son ancienne patronne, Delphine Ernotte, a laissé entendre qu'il était presque l'unique responsable de son éviction. Dans un entretien à Forbes, celle qui est candidate à la présidence de l’audiovisuel public européen a en effet déclaré que si Le plus grand cabaret du monde, ex-programme phare du samedi soir sur France 2 présenté par Patrick Sébastien, avait été rayé du programme de la chaîne, c'était à cause du refus de l'animateur de moderniser son émission.

"Elle était formidable par certains côtés, mais vieillissait un peu. Pas tant les numéros qui étaient présentés que ce qui se passait autour. L’audience baissait fortement. On a donc demandé à Patrick Sébastien d’évoluer, de moderniser le concept mais il a décliné", a détaillé Delphine Ernotte, qualifiant tout de même Patrick Sébastien de "très doué" et de "grand animateur". "J’aurais sincèrement préféré qu’il nous dise 'OK, je comprends. On bosse'. On l’aurait toujours à l’antenne", a-t-elle ajouté.

Des affirmations qui ont évidemment fait réagir l'ex-tête d'antenne de France 2, qui s'est exprimé via une vidéo postée sur son compte Youtube au début de la semaine. Une courte séquence dans laquelle Patrick Sébastien détaille tout ce dont il se sent "responsable" par rapport à l'arrêt de sa carrière sur le service public français, avec toute l'ironie dont il est capable. Il commence d'ailleurs de la sorte: "Quand quelqu’un se fait virer de quelque part, le premier qui est responsable, c’est quand même celui qui le fout à la porte, mais ça c'est un détail", lançant donc d'abord une petite pique à Delphine Ernotte, avant d'entamer ce qu'il a à dire.

"Je suis responsable d’avoir voulu continuer cette émission comme elle était, parce qu’elle faisait plaisir à des millions de gens, et qu'au niveau de l'audience je la trouvais satisfaisante. Je suis responsable, c’est vrai, du Réveillon du 31 décembre où pendant des années on a battu TF1 avec le service public… Enfin, jusqu’à ce que je m’en aille", raconte-t-il sur un ton un peu cinglant, qu'il conserve durant les deux minutes de sa vidéo. "Je suis responsable aussi de l’héritage, malgré moi. Dans la nouvelle que vous allez voir, qui s’appelle 'Spectaculaire' (présentée par Jean-Marc Généreux, ndlr), vous allez retrouver plein de numéros que vous avez déjà vus dans Le plus grand cabaret du monde. C’est malgré moi, mais avouez que c’est quand même très généreux de ma part...". 

Encore un rien rancunier vis-à-vis de France Télévisions, Patrick Sébastien termine son petit discours en se reconnaissant responsable "de ne pas avoir eu les relations qu'il faut et de ne pas avoir ciré les pompes des gens importants". "Je suis responsable de ma liberté d'artiste", conclut-il, avant d'assurer à ses fans qu'il va très bien et qu'il se réjouit de continuer à monter sur scène pour les divertir. Mais évidemment plus sur France 2.