Comme de nombreux artistes actuellement, Patrick Timsit souffre du manque de spectacle. En attendant de pouvoir remonter sur scène, il était l’invité de Yann Barthès dans Quotidien lundi pour répéter son one-man-show, qu’il espère pouvoir jouer en décembre prochain.

Dans ce spectacle intitulé "Adieu, peut-être… Merci, c’est sûr !", le Français a décidé de ne rien censurer. Timsit a testé ses vannes sur Yann Barthès et ses chroniqueurs, tout en étant accompagné de son ordinateur, où le texte de son spectacle (50 pages) est apparu à l’écran.

L’humoriste, connu pour son rôle dans "L’Emmerdeur" aux côtés de Richard Berry (2008), a seulement sélectionné quelques passages, dont un évoquant les 10 bonnes raisons d’arrêter sa carrière. Parmi ces raisons, il y en a une qui ne devrait pas plaire à Cyril Hanouna. "En un, j'ai tous mes points de retraite. Et vu le nombre d'émissions à la con que j'ai faites, j'ai même le droit à de la pénibilité au travail. En une seule émission de Cyril Hanouna, ça fait quatre trimestres : nuisances sonores, nuisances visuelles... Ça te détruit les neurones. Ça te réduit ton espérance de vie", a-t-il lancé.

L’humoriste de 61 ans ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a également critiqué le complice de Cyril Hanouna, Benjamin Castaldi. "C'est ce pauvre Benjamin Castaldi qui me l'a dit sur son lit de mort. Enfin, sur le plateau de l'émission", s’est exclamé l’humoriste, avant d’évoquer les publicités réalisées par Castaldi. "D'ailleurs, je l'ai rencontré Benji, je lui ai dit : pourquoi tu fais 'Comme j'aime', des pubs à la con ? 'Parce que ça me permet de faire des choses de qualité à côté'. Quoi ? Touche pas à mon poste ? C'est quoi cette merde ? 'Ben ça me permet de faire des pubs de qualité à côté'. Voilà comment on se fait des amis. Mais je m'en fous, c'est le dernier", a-t-il conclu sous les rires du plateau de Quotidien, où Yann Barthès a rebondit en ajoutant ironiquement : "Bah là, on s’en est fait plein".

Une séquence qui ne devrait pas apaiser les tensions entre Cyril Hanouna et Yann Barthès …