Parmi les 8 binômes (dont une première : un grand-père de 72 ans, Jean-Claude, avec son petit-fils de 18 ans, Axel, NdlR), on a bien sûr des Belges !", lance d’emblée le présentateur de Pékin Express, Stéphane Rotenberg, qui met l’accent sur le duo belge (et le binôme d’inconnus). "On y tient à avoir des Belges !" Sur 90 000 candidatures au départ - un record -, plusieurs milliers viennent en effet du plat pays. Et la saison 15 démarrera d’ailleurs fort pour ce duo très fusionnel, qui assume sa nationalité et son franc-parler ("un chat c’est un chat, un nichon, c’est un nichon et un caca c’est un caca !"), entre un maçon et un chef d’entreprise qui n’ont toutefois jamais voyagé ensemble. "Mais on n’est pas là pour cueillir des cacahuètes !"

"On a déjà eu deux frères belges qui ont marqué l’histoire du programme (Samuel et Ludovic Daxhelet, vainqueurs à deux reprises sur quatre participations, NdlR), révèle le producteur de l’émission de M6, Thierry Guillaume. Et donc là nous avons le retour de deux frères belges aux profils très opposés et en même temps avec un amour entre eux incroyable. C’est pourquoi on les a choisis au casting."

Au programme de cette saison 15 ? Un départ les yeux bandés, en haute altitude sur les plaines désertiques d’Asie centrale et après 22 heures de trajet. Une route 100 % neuve avec quatre pays à traverser : du Kirghizistan aux Émirats arabes unis (Dubaï) en passant par l’Ouzbékistan et la Jordanie. Un périple sur la route de l’aigle royal (titre de l’émission de cette année), dans des décors à couper le souffle et à la rencontre des nomades locaux. Pour un programme, tourné l’été dernier sur 40 jours, qui a dû se plier aux législations sanitaires locales en plus d’être tous vaccinés. " Et lorsque les candidats dorment chez l’habitant, il leur est demandé de passer la nuit dans une pièce isolée des autres et aérée", ajoute la production du jeu bientôt diffusé sur M6 et Club RTL.

Avec une grosse nouveauté - outre la présence de guests (Julie et Denis de la saison 13 en after ou encore les influenceurs Tibo Inshape et Juju Fitcats) - pour cette saison 15 : le pass express. "Il y a tellement de connaisseurs des règles de Pékin Express qu’il faut qu’on les déstabilise", conclut Stéphane Rotenberg. Ce pass sera "un énorme joker" qui permettra au binôme qui le détient (sans que les autres candidats ne soient au courant) de le jouer "jusqu’à l’épisode 7" afin d’éviter le duel final. Et donc de s’assurer de participer à l’étape suivante. De quoi "bouleverser la course et les stratégies".