Après plus de 30 saisons, Fort Boyard peut-il encore nous surprendre ? Certes, les concepteurs du jeu ont profondément modifié le déroulé de l’aventure et les épreuves qui attendent les candidats, mais globalement, le principe reste le même. Alors, ce sont les participants qui font la différence. Et ce week-end, les adeptes du Père Fouras et de ses épreuves diaboliques ont été servis.

Pour sa quatrième participation au jeu, Philippe Etchebest a fait fort, très fort. Dans tous les sens du terme. Invité à relever le défi de la “station de métro”, cellule immergée dans laquelle le candidat doit faire coulisser la clé à laquelle il est attaché pour pouvoir la libérer, il signe une remarquable entrée en matière. Le chef français parvient au bout de sa mission dans le temps imparti. Mais au moment de quitter la pièce, il… oublie de prendre la clé !

À Olivier Minne qui lui demande où est la clé, il répond “Arrête tes conneries...” mais il ne peut pas retourner la prendre. Il reconnaît son erreur - "Je suis c** quand même..." - son erreur et d’accepter la conséquence. Résultat : tout ça pour rien. Une rerreur de débutant... De quoi déstabiliser l’équipe constituée d’Élodie Gossuin (10 participations en 20 ans !), de Keen’v, de Caroline Margeridon, de Jean Tezenas du Montcel et du champion de kickboxing Jérôme Le Banner ;

S’il est vrai que la collecte des clés suivantes ne s’est pas faite sans mal, loin de là, celle des indices permettant de libérer les Boyards du trésor du Père Fouras a été nettement plus efficace. Bilan : 16 800 euros récoltés au profit des pompiers volontaires dont Etchebest soutien la cause et un record d’audience en France pour cette saison avec 2,7 millions de téléspectateurs.