Télévision Disney négocie avec Robert Zemeckis pour donner vie au pantin de bois dans une nouvelle adaptation live.

Le démarrage beaucoup plus lent que prévu de Maléfique, le pouvoir du Mal (160 millions de dollars de recettes mondiales en plus d’une semaine, pour un budget de 180 millions de dollars) n’a pas dissuadé Disney de modifier sa politique d’adaptation massive de ses classiques du dessin animé. Mais elle va plutôt les confier à des valeurs sûres.

Selon Variety, puisque le réalisateur de Paddington, Paul King, n’est plus dans la course pour adapter Pinocchio, les pontes du studio aux grandes oreilles rondes sont entrés en négociation avec un grand nom de la mise en scène, Robert Zemeckis. Considéré comme un innovateur branché sur les nouvelles technologies, il a marqué les années 80 et 90 par ses comédies (À la poursuite du diamant vert, la trilogie Retour vers le futur), le premier film qui mixait harmonieusement animation et vrais acteurs (Qui veut la peau de Roger Rabbit ?) ou le trucage fabuleux d’images historiques pour y insérer Tom Hanks dans Forrest Gump. Après Seul au monde, il s’est perdu dans l’animation ultraréaliste (Le Pôle Express, Beowulf) avant de revenir en 2015 avec The Walk. Avec lui, le pantin de bois devrait reprendre vie de manière extrêmement spectaculaire.