La Grande-Bretagne, la France, l'Irlande, l'Italie, l'Espagne, l'Autriche et la Suisse pourront accéder à la plateforme de streaming dès le 24 mars, une semaine plus tôt que prévu. La Belgique, à l'instar des pays nordiques et du Portugal, devra attendre l'été. Sans date précise pour l'instant.

On en sait enfin un peu plus concernant le lancement, tant attendu, de Disney + en Belgique. Alors que la firme aux grandes oreilles a décidé d'avancer d'une semaine son lancement dans les grands marchés européens (la Grande-Bretagne, la France, l'Irlande, l'Italie, l'Espagne, l'Autrice et la Suisse pourront accéder à la plateforme de streaming à partir du 24 mars, au lieu du 31 mars initialement annoncé), notre petit pays devra patienter quelques mois supplémentaires. Dans un communiqué officiel, Disney + annonce en effet que "les autres pays de l'Europe de l'Ouest, incluant la Belgique, les pays nordiques et le Portugal, suivront en été 2020." Aucune précision n'est apportée quant à la date exacte, mais cela clarifie enfin la situation.

Le prix sont eux, par contre, confirmés: 6,99 € par mois, ou 69,99 € pour l'abonnement annuel (ce qui reviendra alors à 5,8325 € par mois). Nettement moins cher que Netflix, qui vient d'augmenter ses tarifs sur notre territoire.

Jusqu'à présent, la formule remporte un succès largement supérieur à toutes les attentes. Alors que Disney + s'est fixé un objectif entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici 2024, moins de trois mois après son lancement, il en compterait déjà 24 millions selon Variety. Les investissements pour les contenus originaux, de 500 millions $ en 2019, doivent passer à 1,5 milliard $ en 2020 et grimper jusqu'à 25 milliards en 2024. La concurrence est féroce entre plateformes de streaming, considérées par beaucoup comme le média de l'avenir. Mais cela, on ne le découvrira que cet été.