La guerre des plateformes de streaming vient de monter en intensité sur notre territoire, avec le lancement de Disney + ce mercredi matin. Mais il est fort probable que ni le nouveau service aux grandes oreilles ni Netflix ne figureront parmi victimes. Tant les deux concurrents ne marchent pas sur les mêmes plates-bandes.

Du côté du géant au 193 millions d’abonnés, l’accent est mis sur un nombre incalculable de nouveautés dans des registres parfois bien plus originaux que ce qu’on voit à la télé ou au cinéma. Disney + compte bien sûr aussi sur ses exclusivités (The Mandalorian, Mulan, La Belle et le Clochard, High School Musical, etc.) pour attirer de nouveaux souscripteurs, mais si l’on en croit une étude réalisée aux USA par The Hollywood Reporter et Morning Consult, ce sont surtout les classiques Disney qui font son succès.

Selon cette étude, ce sont les films d’animation Pixar qui sont les plus fréquemment regardés (38 %), juste devant les fictions intemporelles (surtout les dessins animés de l’âge d’or, qui suivent de près avec 37 %). Suivent les programmes pour enfants du Disney Channel (18 %), les documentaires du National Geographic (17 %) et Les Simpsons (16 %). Les créations spécifiques pour Disney +, comme La Belle et le Clochard ou Noelle, par exemple, arrivent en derrière position avec seulement 14 %).

Le total dépasse les 100 % car les réponses pouvaient englober plusieurs catégories. Ce sondage montre clairement qu’en fait, les parents s’abonnent à Disney + afin de disposer de tous les dessins animés possibles (d’ailleurs, à titre individuel, c’est Coco, le petit bijou Pixar sur la mort joyeuse, qui arrive en tête des visionnages) pour leurs enfants. Et se faire plaisir le soir en visionnant Star Wars ou les Avengers plutôt que les exclusivités.