Eliminée lors de l'épreuve des battles, Stellia Koumba avait été repêchée par Florent Pagny. Mais elle a finalement fait les frais de l'étape des KO samedi dernier, 24 avril. Dans TPMP, la chanteuse a voulu revenir sur... les images supprimées de sa prestation. La candidate éliminée a en effet été surprise -en découvrant son passage à la télévision- le montage de l'émission.

"C'était un amour impossible dû à la différence de nos couleurs de peau"

La séquence dans laquelle Stellia explique pourquoi elle avait choisi de reprendre le tube I will always love you n'a pas été conservée. Alors que c'est le cas pour chaque participant. Après avoir hésité à prendre Lily de Pierre Perret, c'est finalement le tube de Whitney Houston que Stellia Koumba choisit d'interpréter. "J'avais choisi de chanter Lily de Pierre Perret, car c'est une chanson qui m'accompagne depuis que je suis arrivée en France avec ma famille en 2004, raconte-t-elle sur C8. On discute avec la production et le constat est fait, même par moi-même, que Lily, vocalement parlant, n'est pas assez puissant. (...) I will always love you était dans ma liste et j'ai fini par choisir cette chanson."


Au bord des larmes, elle poursuit. "Pour moi, le plus important c'était ce message, dénonce-t-elle dans Touche pas à mon poste. La dernière fois que j'ai chanté cette chanson, j'étais sur une scène toulousaine. Et il y avait la maman de l'homme que j'aimais et j'ai dédié cette chanson à cet homme. C'était un amour impossible dû à la différence de nos couleurs de peau. Quand je chante I will always love you, je me souviens ça. On me voit d'ailleurs assez émue." Stellia Koumba ajoute ensuite ceci. "On ne voit pas qu'à la fin, je pleure. Le public scande mon nom car il comprend quand j'explique le pourquoi de cette chanson. Et tout ça, ça a été coupé... Je me suis sentie... J'avais déjà vécu une injustice et ça m'a peinée."

Censure ou discrimination?

"Je ne parlerai pas de discrimination, souligne celle qui a été supprimée au montage, contrairement aux autres candidats, et qui voulait faire passer un message anti-raciste. Je pense que c'est un choix éditorial. Mais le constat est là, je suis la seule pour qui on ne montre ni les répétitions, ni le pourquoi de ma chanson. Alors qu'au-delà du fait de chanter, j'ai un message bien particulier. Et c'est celui là qui n'est pas passé. C'est un choix de production." Victime "d'injustice", elle assure ne pas en vouloir à la production. "Mais j'aimerais savoir pourquoi mon message n'est pas passé."