C'est avec un regard pour le moins curieux que le polémiste Eric Zemmour analyse la percée d'Ecolo aux dernières municipales françaises. Des propos qui tendent vers le complotisme, au sujet desquels les internautes n'ont pas manqué d'ironiser...

Les élections municipales en France ont été marquées par de forts bouleversements, peu attendus si on les regarde avec nos yeux d'il y a un an. Le taux d'abstention record, la reconduction (le triomphe ?) de la tant décriée Anne Hidalgo (PS) à Paris, le suspense à Lille où Martine Aubry a été réélue de justesse avec moins de 230 voix d'avance sur le candidat EELV Stéphane Baly font inévitablement partie du lot. Mais la vague verte, qui a traversé la France, est inévitablement la grande lame de fond du dernier scrutin hexagonal en date.

Une tendance que le polémiste Eric Zemmour a décrypté sur CNews, où il officie dans Face à l'Info, présentée par Christine Kelly. Et c'est en avançant une théorie pour le moins curieuse qu'il décrypte la percée des Ecolos...

De manière tout à fait attendue, il a d'abord fait part de sa vision sur le positionnement idéologique des Verts : “Ils sont des multi-culturalistes assumés, les Verts sont des immigrationistes assumés, des sans-frontiéristes assumés… Ils pensent qu’ils ont le souci de la nation française comme de la dernière éolienne.” Jusqu'ici, du Zemmour pur jus dans le texte, et rien de problématique dans cette prise de position. Mais l'écrivain ne s'arrête pas là : “Le vert des Verts correspond, comme par hasard, au vert de l'Islam... Il y a une alliance composite entre tous ces gens qui est derrière le vote Vert.”

Cette affirmation curieuse, taxée de complotisme par d'aucuns, n'a pas manqué de faire réagir sur la Toile. Le député européen Ecolo David Cormand a d'ailleurs d'ironisé à ce sujet.


Il n'est pas le seul...