Sir Nicholas Winton est un véritable héros de l'Holocauste. En 1938, ce Britannique a supervisé le Kindertransport tchèque, une opération ayant permis à des enfants juifs de Tchécoslovaquie, alors occupée par les Allemands, de trouver refuge au Royaume-Uni.

C'est peu après novembre 1938, après l'approbation d'une mesure par la Chambre des communes britannique que Sir Nicholas Winton commence à travailler sans relâche pour aider des centaines d'enfants juifs. En effet, la mesure permettait l'entrée de réfugiés de moins de 17 ans en Angleterre, à condition d'avoir un endroit où séjourner et une garantie de 50 livres pour payer un éventuel billet retour vers leur pays d'origine. Pendant plusieurs mois, le Britannique réunit des fonds et cherche des foyers pour les jeunes réfugiés. Au total, il aurait aidé 669 enfants.

Pourtant, il a fallu attendre près de 50 ans pour que ses efforts héroïques soient connus du grand public. En 1988, sa femme découvre dans leur grenier un album contenant plusieurs documents, dont les noms des enfants secourus. Elle partage alors sa découverte avec l'historienne Elisabeth Meynard-Maxwell, spécialiste de la Shoah et mariée à Robert Maxwell, puissant homme des médias britanniques. Celui-ci publie des articles à son sujet, si bien que très vite, la BBC invite Sir Nicholas Winton dans l'émission télévisée "That's Life", sur BBC 1.

"Ces enfants auraient été tués par les nazis"

Une première rencontre a lieu avec Vera Gissing, secourue à 10 ans par Winton alors qu'elle se nommait encore Vera Diamant. "Avant que nous ne lui disions cette semaine, elle n'avait aucune idée que Nicholas Winton avait arrangé son sauvetage", explique la présentatrice de l'émission. "Bonjour Vera. Je devrais vous dire que vous êtes en réalité assise à côté de Nicholas Winton", lui annonce-t-elle alors. Visiblement émus, Nicholas Winton et Vera Gissing se serrent alors dans les bras.

Sur le plateau, quelques autres "enfants de Winton" étaient eux-aussi présents. Eux qui, à leur arrivée dans les studios, ne connaissaient rien de Winton et des risques qu'il avait pris pour les sauver, ont pu le rencontrer et le remercier de leur avoir sauvé la vie. Une séquence émotion, publiée par les archives de la BBC en cette journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Sir Nicholas a été fait chevalier en 2003 et est décédé en 2015 à l'âge de 106 ans.