L'Italie Italie pleure une de ses icônes comme on n’en fait plus. La chanteuse, actrice et présentatrice de télévision, Raffaella Carrà s’est éteinte à l’âge de 78 ans, sans que l’on sache de quoi. L’annonce a été faite lundi par celui qui a été son compagnon pendant longtemps, Sergio Iapino.

Dès les années 60, elle s’était fait remarquer au grand écran en donnant la réplique à Frank Sinatra dans L’Express du colonel von Ryan. Mais c’est dans les années 70 qu’elle a acquis un statut de diva. D’abord grâce à la chanson qui a fait d’elle une icône gay en Italie mais aussi en Espagne, en Grèce et en Amérique latine. Et cela bien avant Madonna. Parmi ses tubes figure “A far l’amore comincia tu” qu’a utilisé François Ozon dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, mais aussi Paolo Sorrentino dans La grande bellezza en 2013 via un remix signé Bob Sinclar.

Elle s’est ensuite élevée au rand de star de la télévision, média qu’elle a contribué à révolutionner. C’est dans l’Espagne post-franquiste de la seconde moitié des années 70 que sa popularité sur le petit écran a explosé. Par la suite, ses émissions sont devenues des références et se sont exportées dans le monde entier. On pense à Pronto, Raffaella ou Hola Raffaella dans les années 80.

Ces dernières années, elle avait encore commenté l’Eurovision pour la Rai et participé comme coach à The Voice. Contrairement à ce que nous avions initialement indiqué, elle n'a pas pris sa retraite en 2016 mais continuait à officier sur la Rai 3 en 2018 et 2019 avec l'émission A raccontare comincia tu qui rassemblait entre 3,5 et 5 millions de téléspectateurs. Merci au lecteur attentif qui nous a fait part de cet imprécision. Elle a sorti un dernier album en 2018, Ogni volta che é Natale.

Sur le plan privé, elle a connu une vie pour le moins mouvementée pendant huit ans avec le joueur de la Juventus de Turin, Gino Stacchini.