Nombreuses sont les anciennes Miss France à s’être vues ouvrir la porte des médias suite à leur règne. On pense à Malika Ménard, Miss France 2010 devenue animatrice de télévision, ou encore Élodie Gossuin, Miss France 2001 qui est la voix de la matinale de RFM depuis maintenant six ans. De son côté, Iris Mittenaere, Miss France et Miss Univers 2016, fait également son petit bout de chemin à la radio et sur le petit écran, faisant désormais partie des visages phares de TF1.

Le doux rêve de la jolie brune a toutefois manqué de basculer lorsqu’en août dernier, elle a osé envoyer quelques pics à la chaîne qui l’emploie. L’influenceuse s’était plainte de son manque de visibilité sur TF1. “C’est frustrant ! Je suis loyale envers TF1, mais je me sens un peu sous-exploitée, d’autant plus que j’ai eu récemment des propositions d’autres chaînes”, déclarait-elle. “J’aimerais tenter d’autres choses. Au départ, j’avais signé un contrat d’exclusivité pour multiplier les expériences à l’antenne. Je ne peux pas non plus les harceler. Et, là, avec le Covid, ça va être encore plus compliqué. Heureusement que j’ai d’autres activités qu’à TF1. Sinon, je n’aurais qu’une semaine de boulot par an.”

Ces mots n’étaient pas passés inaperçus dans les couloirs de la première chaîne qui a rapidement tenu à mettre les choses au clair avec la jeune femme. “On ne s’improvise pas animateur, on le devient avec l’expérience”, avait répondu Rémi Faure, directeur des programmes de TF1, sous-entendant qu’Iris Mittenaere n’avait pas encore les compétences nécessaires pour se voir attribuer davantage de temps d’antenne.

Quelques mois avant cela, l’ex-Miss Univers s’était également épanchée sur les comportements parfois déplacés auxquels elle devait faire face lors du tournage de Ninja Warrior, divertissement qu’elle co-présente avec Denis Brogniart et Christophe Beaugrand. “On a des moments où il y a des candidats qui veulent des bisous, qui arrivent trempés et qui nous embrassent dans le cou. Oui, c’est difficile. C’est difficile, quand on a un rôle secondaire, on est là pour les candidats ; donc, ils pensent qu’on est là pour eux, qu’on leur appartient et qu’ils font ce qu’ils veulent… On est un peu un objet”, déclarait-elle dans Télé Loisirs.

Interrogée plus récemment par le même média français, Iris Mittenaere maintient toutefois à quel point elle apprécie l’émission qui a repris ce vendredi sur TF1. “Dans Ninja Warrior, je me suis toujours super bien sentie. J’ai été accueillie comme une petite sœur…”, dit-elle avant d’ajouter : “TF1 me fait confiance aujourd’hui et nous avons plusieurs projets en route. Mais je ne suis pas dans l’attente, je prends ce que la vie m’offre.

Bref, la jeune femme a visiblement fini par trouver chaussure à son pied sur la première chaîne où elle présente aujourd’hui les tirages du Loto et de l’Euromillions mais où elle participe également, en tant que candidate, à de nombreuses émissions maison telles que Vendredi, tout est permis avec Arthur, Le Grand Concours des animateurs ou encore Danse avec les stars.