L’idée que RTL Belgium puisse bénéficier d’une aide d’État de 30 millions d’euros en raison des conséquences de la crise sanitaire n’a pas fini de faire couler de l’encre.

La RTBF avait déjà fait part de son mécontentement, de même que la CGSP qui parle d’un hold-up. Cependant, ce n’est pas parce qu’un accord a été négocié entre la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et le groupe privé que l’affaire est dans le sac. Philippe Delusinne, le patron de RTL en Belgique, doit d’abord encore accepter les conditions posées par la FWB pour en bénéficier. La Commission européenne doit aussi donner son feu vert. Pour l’obtenir, il faut que l’aide proposée couvre bien les conséquences du Covid-19 et qu’elle ne bénéficie pas uniquement à RTL, mais aussi aux autres acteurs du secteur concerné. On pense notamment aux télévisions locales. Or, la FWB avait déjà annoncé un plan d’aide pour l’ensemble des médias. C’était en avril et il n’était que de 5 millions d’euros. Ils risquent d’être nombreux à souhaiter bénéficier d’une part du plus gros des deux gâteaux…