Invité de Laurent Ruquier et de Léa Salamé dans On est en direct (France 2) pour parler de son livre Ce que m’ont dit les Français, Cyril Hanouna a cartonné. L’émission a signé samedi soir sa deuxième meilleure audience de la saison derrière celle dans laquelle était invité Éric Zemmour mais loin devant celle avec Jean-Luc Mélenchon la semaine dernière. En moyenne, le rendez-vous a rassemblé 1 million de téléspectateurs, dépassant parfois lors de certaines pointes le score réalisé par l’after de The Voice sur TF1.

S’il a annoncé ne pas être candidat pour les présidentielles de 2022, l’animateur entend néanmoins peser sur le débat électoral. Interrogé sur la mise en avant qu’il fait de personnalités controversées (Éric Zemmour, Jean-Marie et Marine Le Pen, l’homme qui a giflé Emmanuel Macron), il assume le choix de vouloir donner la parole à tout le monde, y compris aux complotistes et aux extrêmes. Parce ce que dans son émission, ceux-ci sont mis face à des contradicteurs et que ce n’est qu’ainsi qu’ils retrouveront le droit chemin.

S’il ne se voit pas à l’Élysée, Cyril Hanouna a une autre ambition. Lorsque Laurent Ruquier lui lance, en parlant d’audiences, "Vous ne voulez pas être président de la République, vous souhaitez être président de France Télévisions", il a répondu: "Pas de France Télévisions que j’aime beaucoup, mais d’un groupe média, oui, ça m’intéresserait."