Quitter les études pour se lancer dans la vie active n'est pas toujours une chose facile. Dans Nouvelles recrues: leurs premiers pas, une nouvelle émission qui débarque ce vendredi soir sur RTL-TVI, Sandrine Dans part à la rencontre de jeunes diplômés qui viennent de se lancer dans le monde du travail. Policier, pompier, médecin urgentiste ou encore vétérinaire, ont tous en commun la passion pour leur métier qui demande une grande expertise et de la psychologie, mais aussi énormément de sang-froid. "J'adore le côté humain du magazine. On y montre des jeunes qui en veulent et qui se retroussent les manches, explique Sandrine Dans qui, comme dans L'Amour est dans le pré, a été pour eux une sorte d'oreille attentive, de confidente. "On a eu des conversations d'être humains à être humains. Ils m'ont partagé leurs doutes et les points positifs de leur expérience."

Vous êtes arrivée à la télévision suite à l'élection de Miss Belgique. Etre animatrice était-elle un rêve de petite fille?

"Non, pas du tout. Petite, je voulais devenir danseuse étoile et vétérinaire. Quand je suis sortie de l'école à mes 17 ans, j'ai eu du mal à faire un choix. J'aimais beaucoup les sciences, la psychologie et j'étais assez sportive donc je me suis tournée vers des études de kinésithérapie. Mais, j'ai arrêté au bout de la troisième année parce que j'ai commencé à travailler chez RTL-TVI."

Comment se sont passés vos stages en kinésithérapie?

"Je me souviens avoir fait mon stage à la maternité de la Clinique Saint-Michel d'Etterbeek. Le premier jour s'est très mal passé. J'avais une maîtresse de stage assez froide et occupée. Elle me demandait de faire de la paperasserie à longueur de journée alors que je n'avais que deux semaines de stage. Je voulais du concret. Je n'étais pas contente. Je suis rentrée de mon premier jour en pleurant. Je ne m'attendais pas à ça. C'est toujours difficile de se confronter à la réalité du terrain. J'ai menacé de quitter mon stage. Et ma professeure a essayé de tempérer les choses. Finalement, j'y suis restée."

Après vous avez commencé votre carrière d'animatrice télé. Avez-vous tout de suite trouvé votre place au sein de RTL Belgium?

"J'avais 20 ans et je suis venue pour passer un casting pour une émission d'été. De là, tout s'est enchaîné. C'était un métier que je ne connaissais pas. Je l'ai apprivoisé comme de nouvelles études. Je n'aurais jamais imaginé être toujours là 23 ans plus tard..."