"Ce jeudi soir, nous dresserons le bilan de l’année 2021 et évaluerons les perspectives pour 2022 avec Yves Van Laethem, nous écouterons religieusement Madame Rigide faire le point sur la situation sanitaire dans les écoles, et nous fêterons les 400 ans de Molière!", annonce ainsi la RTBF au sujet de la rentrée du Grand Cactus 2022 en public virtuel (Covid oblige). Une émission qui s'était amusée à parodier Delphine Boël lors de sa dernière émission de 2021 (et son passage dans Danse avec le stars en Flandre) mais aussi plusieurs fois avant cela vu qu'elle a été reconnue en janvier 2020 par le roi Albert II. Petit tour d'horizon.

2021 et le sketch sur Danse avec les stars: "la bonne nouvelle c'est que quand elle danse, elle ne peint pas"

"Delphine Boël est notre dernière naissance royale", commençait ainsi son cactus Jérôme de Warzée dans son émission de début décembre (toujours visible sur Auvio) afin d'évoquer son passage dans Danse avec les stars ("la bonne nouvelle c'est que quand elle danse, elle ne peint pas"). "Née en 1968, c'est donc une gestation aussi longue qu'une femelle éléphant. Normal, ça fait référence à un mot: la trompe!" Le ton est donné. Encore plus lorsque l'humoriste évoque la maman de Delphine, Sybille de Sélys Longchamps qui "apparemment, avait la fève chaque année quand il s'agissait de tirer les rois." Delphine ayant été reconnue par son père le roi Albert II en janvier 2020, le chef de bande balance donc qu'il "a fallu attendre 51 ans pour qu'Albert reconnaisse qu'elle soit passée de son chicon à son gratin".

"A une époque, quand papa était jeune, il était très raide!"

Arrive ensuite la comédienne Isabelle Hauben ("je dois m'habituer à ne rien foutre!") grimée en Delphine Boël, princesse de Belgique "bâtarde insoumise pendant un demi-siècle". "Je ne peux incriminer les membres de la famille royale qui manquent de souplesse, assure-t-elle. C'est grâce à cela si je suis là. Ben oui, à une époque, quand papa était jeune, il était très raide!"

Plus loin, avec l'arrivée de Kody en Roi Philippe ("mon piou-piou"), le sketch continue de plus belle. "Tu n'es pas ma demi-soeur... Si tu étais Mimie Mathy, ce serait une demi-soeur". Et quand on lui demande si elle sait danser, elle répond. "C'est papa qui m'a appris à danser, surtout le tango, car il faisait toujours un pas en avant et deux en arrière. Et il m'a aussi beaucoup fait tourner en rond avec ses farandoles d'avocats."

Et, avant d'effectuer une chorégraphie avec son piou piou en tutu rose au rythme d'un discours royal de Noël, sa Majesté poursuit surtout son combat. "Ma décision est prise, je suis une Saxe-Cobourg et je ferai comme papa quand il allait voir maman, j'irai jusqu'au bout!" Et Philippe de Belgique, aka Kody, de rétorquer. "C'est vrai que si tu fais comme Albert, tu auras du mal à te retirer."


2020, parodie en chansons: "fallait pas déposer ta gelée royale quelque part!"

En 2020, le Grand Cactus avait déjà parodié notre princesse de Belgique lorsque cette dernière était venue "s'installer à la maison" suite à la reconnaissance d'Albert II de Delphine. "Depuis qu'il a déposé sa gelée royale quelque part." A l'époque, Isabelle Hauben prenait les traits de Paola, Fabian Le Castel d'Albert II et Kody en Delphine Boël lors du duplex au palais royal ou avec James Deano en chansons. "Fallait pas tremper ton biscuit!"



2018: avec Saint Nicolas et les sculptures de Delphine "Boule de Noël"

Avec aussi un Kody, muni d'un coton tige géant pour prélever... l'ADN du Roi Albert II.


2017, en duplex avec James Deano pour la galette des rois

On y parle des oeuvres en papiers mâchés de l'artiste peintre Delphine Boël. Du "trône" (toilettes) à la plaque de voiture (A.D.N.) en passant par la couronne de la galette des rois. "En espérant que, pour une fois, vous toucherez la galette!"