Évincé d’Affaire conclue, il y a bientôt un an, suite à des dérapages sur les réseaux sociaux, Pierre-Jean Chalençon fait toujours parler de lui ou plutôt de ses débordements qui n’en finissent pas. Ces derniers jours, le passionné de l’époque napoléonienne a encore donné du grain à moudre aux médias en étant placé en garde à vue suite à l’organisation de dîners clandestins au Palais Vivienne en compagnie du chef cuisinier Christophe Leroy.

"C'est du gâchis"

Jusqu’ici Sophie Davant, présentatrice d’Affaire Conclue, s’était tue au sujet de l’ancien acheteur de son émission. Interviewée par Télé Loisirs, vendredi dernier, l’animatrice a toutefois accepté de s’exprimer au sujet de la polémique qui touche Pierre-Jean Chalençon. “À l’époque, je l’avais mis en garde, parce que c’est quelqu’un que j’aime beaucoup, Pierre-Jean, commence-t-elle. En fait, il a un côté spontané, proche de l’enfance. Du coup, je lui disais toujours : “Attention, attention”. Parce que lorsqu’on s’adresse à 2 millions de téléspectateurs, on a une vraie responsabilité. On ne peut pas faire et dire n’importe quoi. Eh bien, il ne m’a jamais écoutée. C’est aussi simple que ça. Il n’en a fait qu’à sa tête. Je trouve que c’est dommage, c’est du gâchis. C’est quelqu’un qui aurait pu tellement apporter par ses connaissances et sa folie s’il avait su se gérer. Et là hélas, je suis triste parce que je trouve qu’il s’enfonce dans des excès qu’il pourrait éviter.