Avec plus de 5 millions de téléspectateurs français chaque semaine, Koh-Lanta est l'une des émissions les plus suivies de TF1 et, plus largement, du PAF. Mais alors que les fidèles attendent impatiemment le mardi soir pour connaître la suite des aventures des candidats, des comptes anonymes fleurissent sur Twitter et Instagram et dévoilent des éléments majeurs du déroulé des prochains épisodes. Un spoil dont les fans du programme se passeraient bien, au même titre que la société de production Adventure Line Productions qui a fait appel à la justice pour mettre un terme à ces informations qui gâchent le suspense.

Dans un communiqué, la production annonce que le président du tribunal judiciaire de Paris a rendu une ordonnance dans laquelle il interdit toutes publications contenant des éléments des épisodes à venir. Le tribunal a également statué sur le cas d'un ancien aventurier qui s'amusait à spoiler l'émission et à véhiculer des injures sur les réseaux sociaux. Désormais, chaque nouvelle publication contenant un spoil sera sanctionnée par la somme forfaitaire de 1.000 euros par infraction constatée, explique Le Parisien.

"Pour les autres publications dont la plupart sont anonymes, des procédures sont en cours. La justice ayant également ordonné aux plateformes de transmettre les données d’identification des comptes en question", continue Adventure Line Productions dans son communiqué. 

La société de production conclut en insistant sur le fait qu'elle n'hésitera pas à faire appel à la justice aussi souvent que nécessaire afin de ne pas laisser ces informations gâcher le plaisir des téléspectateurs et afin de protéger son programme et ses aventuriers.