Les 20 ans de Loft Story, l’émission qui a introduit la téléréalité à l’écran en France, remettent en selle plusieurs protagonistes de la première édition du programme. Les seuls à s’être fait remarquer, la seconde saison n’ayant pas eu le même impact.

On passera sur le cas de Loana qui semble plus que jamais à la dérive totale entre interventions médiatiques improbables et hospitalisations pour diverses raisons. Mercredi soir, elle était sur le plateau de Touche pas à mon poste où elle a été prise à partie par Jean-Edouard, celui avec qui elle était dans la fameuse piscine du Loft.

Steevy Boulay, autre candidat de l’émission de M6, comparse de Laurent Ruquier (notamment avec Les Grosses têtes) et désormais aussi chroniqueur pour Cyril Hanouna, n’a pas pu retenir ses larmes lorsqu’il s’agissait d’évoquer la descente aux enfers de celle à qui il a pourtant tendu la main plus d’une fois sans que celle-ci soit jamais acceptée par la starlette.

"Je t'en fous une dans la gueule"

Jeudi, c’est ce dernier qui s’est confessé dans l’émission d’Evelyne Thomas sur Non Stop People. Au cœur de la discussion son homosexualité. “Je me suis cherché très longtemps, a-t-il expliqué. Vers 21 ans, je me suis dit ‘cette fois je suis gay, c’est sûr.” S’en convaincre est une chose, en faire part aux autres en est une autre.

Faire son coming out n’a pas été une mince affaire pour le nouveau chroniqueur de TPMP. En cause, une phrase prononcée par son père. “C’était en 87, […] tous les 15 jours j’allais chez lui. On regardait Le Grand Bleu. Mon père était dans le lit, avec ma petite sœur, et moi j’étais allongé, la tête devant la télévision en face. À un moment, il y a Rosanna Arquette qui fait l’amour à Jean-Marc Barr. Et il y a mon père qui me dit ça, j’avais 7 ans : ‘Si un jour tu me dis que t’es pé**, je t’en fous une dans la gueule’. Je n’ai pas compris. Je regardais le film, j’avais les larmes qui coulaient, et j’essayais de faire en sorte qu’il ne s’aperçoive pas que je pleurais. Ça a été la scène peut être la plus douloureuse”, a-t-il reconnu. Un vrai traumatiste qui l’a hanté.

Pourtant, le jour venu, lorsqu’il a annoncé à son père son homosexualité, c’est tout sauf un savon qu’il a pris. Sa réaction a été extraordinaire a-t-il confié. “Il a tout de suite accueilli mon compagnon de l’époque.”