Pour les Orages de la vie, Stéphane Pauwels s’est rendu chez Stone. Rencontre avec la chanteuse âgée de 70 ans.

Entre un père violent et son ancien mari - Éric Charden - qui ne l’a pas toujours ménagée, Stone s’est confiée dans le prochain numéro des Orages de la vie. Diffusé mercredi prochain, ce 31e épisode, qui abordera aussi la catastrophe de Sierre, démarre la 7e saison de l’émission aux 500.000 téléspectateurs en moyenne. "Je n’ai pas l’impression d’avoir eu des orages, confesse l’interprète mythique de L’aventura qui s’essaye aujourd’hui au théâtre. J’ai une vie tout à fait plan plan et tranquille car je n’ai pas eu de drame ni d’horreur… c’est une chance. Mais, comme dans la plupart des familles, il y a toujours des choses à raconter."

Comme l’histoire avec votre père ?

"Dans ma tête, c’était réglé. La page était tournée car cela date d’il y a presque 40 ans. Dans l’histoire aussi. Mon père était beaucoup plus agressif avec mon frère qu’avec moi. Je n’ai pas vraiment de choses à lui reprocher. Mais quand je l’ai vu se comporter avec mon frère, ça m’a un peu choquée. Avec moi, il a toujours été normal. Mais j’ai souffert de sa réaction vis-à-vis de mon frère qu’il battait. Il a été épouvantable avec lui. Mais une fois les ponts coupés avec lui, c’était réglé. Et je n’ai jamais essayé de le retrouver."

De Made in Normandie à L’été s’ra chaud, cela fait quoi d’être toujours considérée comme une chanteuse culte ?

"Oh, on relativise. C’est super mais l’avantage est qu’on était très nombreux dans ce cas. On a eu la chance de vivre à la bonne période, d’être dans la bonne génération. Celle de l’après-guerre, du baby-boom, du plein emploi. Bref, les fameuses trente glorieuses ! On est une cinquantaine à continuer à vivre de notre métier comme dans la tournée Âge tendre . C’est une chance que cela continue aussi longtemps."

Vous avez 70 ans aujourd’hui…

"Je ne me voyais pas chanter après 40 ans, comme Johnny ou Sheila. On avait 18 ans à l’époque, c’était le culte de la jeunesse.

Une voyante a prédit votre mort à 70 ans…

"J’ai donc une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Mais je suis tout à fait confiante en l’au-delà, je suis persuadée que de l’autre côté, il y a plein de choses à vivre. La mort n’est pas une fin en soi. Preuve à l’appui, ma fille et ma mère sont déjà entrées en contact avec des défunts. Je suis fataliste, on a tous un chemin de vie. Et si cela doit m’arriver, ça ne me fait pas peur. Je n’ai juste pas envie de souffrir, comme tout le monde. Le but n’est pas d’arriver amochée de l’autre côté."

Vous n’avez pourtant pas évité la chirurgie esthétique à 60 ans ni la drogue plus jeune…

"La drogue, c’était juste à des moments précis. C’était une fois ou deux pour la rigolade. Mais le lendemain, stop. Je ne regrette pas tout ce qu’on a pu avaler - ecstasy, etc. - c’était génial. Qu’est-ce qu’on a pu rigoler ! On a passé des soirées de folies, tout en restant conscient de ne pas plonger dedans. Ça reste festif. Quant à mon lifting, c’était pour rester présentable. Je veux rester pas trop mal. Il suffit juste de tomber sur le bon chirurgien, on prie et on voit quelqu’un de compétent. Pour la prochaine, j’attends le passage à 71 ans, car sinon ça ne vaut pas la peine (rire) !"

"Avec Charden, c’était un peu plan plan sexuellement"

"Entre Annie (Gautrat de son vrai nom, NdlR) et moi, aucun effort à faire", nous confie Mario, son compagnon depuis 42 ans qui était aussi un de ses musiciens. "Pourtant, j’en ai connu des femmes avant elle. C’est du bol mais c’est aussi une femme de séduction massive. Tant qu’on est ouvert à faire les tâches ménagères, tout se passe bien."

Et Stone, qui s’énerve lorsqu’elle entend des couples dire qu’il faut faire des concessions pour que ça marche, de renchérir. "Je n’aime pas qu’on me dise je t’aime tout le temps. Je préfère qu’on agisse, comme vider le lave-vaisselle. Mario persuade d’ailleurs ses copains que c’est le secret de longévité du couple. Car, après, la femme est ouverte à tout. Elle ouvre les bras." "Et pas que les bras !", plaisante Mario. "Car il est vrai que sur le plan sexuel, on a eu quelques efforts à faire par contre." L’ex-épouse du regretté Éric Charden l’avoue même dans l’émission : "Avec Éric, c’était un peu plan plan sexuellement. Mario m’a fait découvrir l’amour et le sexe."

>>> Les orages de la vie, présenté par Stéphane Pauwels, le mercredi 13 à 19h45 sur RTL-TVI.