Télévision Méconnaissable dans son nouveau clip "Dix ans", Marc Pinilla du groupe Suarez nous révèle les secrets de sa boule à zéro

Un jeudi midi, à Mons. Malgré une météo capricieuse, le temps est toujours au beau fixe entre les deux montois Marc Pinilla et le relookeur David Jeanmotte. "J’ai eu plusieurs fois l’occasion de bouger d’ici et, finalement, je n’ai jamais eu l’envie, confie le chanteur de Suarez qui nous reçoit à la Banque, le nouvel endroit branché de la ville du Doudou (une ancienne banque nationale transformée en restaurant). Il y a une forme de tranquillité d’habiter à Mons et d’aller travailler à Bruxelles ou à Paris." Et ce n’est pas le chroniqueur de Vivacité et du Grand Cactus sur la RTBF, connu pour ses éclats de rire ("si je suis sérieux, j’attire trop les hommes !" rigole-t-il), qui dira le contraire. "J’ai habité un an à Uccle et je suis vite revenu car je ne me suis pas senti à ma place. Mons est très provincial, avec des communautés de toutes sortes. On ne se sent pas jugé. On s’y sent bien car il y a justement plein d’ethnies qui forment un mélange des cultures intéressant. Mons n’a pas été la capitale culturelle européenne en 2015 pour rien !"

Avant que l’ex-coach de The Voice Belgique rajoute que "Mons, c’est une famille. Tout le monde se connaît. David et moi, on est d’univers différents mais ce n’est pas pour autant qu’on ne s’apprécie pas et qu’on ne se croise pas un peu partout !"

Êtes-vous des amis de longue date ? Comment vous -êtes vous rencontrés ?