Si RTL Belgium se félicite d’avoir été au rendez-vous de ce qu’attendait le public et des audiences lors de la crise sanitaire, Philippe Delusinne, CEO du groupe, évoque toutefois le problème de la " perte drastique des recettes publicitaires " lors de cette période. " Dès le mois de mars, nous avons été impactés que ce soit en annulations ou en manque de réservation d’espaces. Mars, avril, mai, juin. De façon dramatique ", déclare-t-il avant d’aborder le sujet des subsides octroyés par la Fédération Wallonie-Bruxelles à RTL Belgium, redevenue belge. " La FWB a reconnu l’apport fondamental de RTL Belgium en matière de pluralisme sur notre marché. Ça a alimenté beaucoup de polémiques que je ne comprends pas. "

C’est avec " patience et sérénité " que le CEO explique attendre l’accord qui permettra à RTL Belgium de toucher ces fameux subsides.