Dans une lettre ouverte publiée sur Twitter, Teheiura est revenu sur les nouvelles accusations de triche. Quatre semaines après avoir été exclu de Koh-Lanta pour avoir enfreint les règles du jeu en demandant de la nourriture à des pêcheurs locaux, de nouvelles révélations ont fait l’effet d’une bombe. En effet, dans un article du Parisien, on apprend que Sam et Claude auraient partagé les repas obtenus illicitement par Teheiura, mais surtout que quatre à cinq candidats profitaient des cérémonies du conseil pour aller chercher de la nourriture dans un complexe hôtelier avoisinant.

Si le quotidien français n’a pas révélé le nom des candidats concernés, la directrice déléguée du magazine Public a néanmoins cité quelques noms tels que Teheiura, Claude, Phil, Sam, Laurent, Jade et Coumba. Des révélations qui avaient fait grand bruit sur les réseaux sociaux et qui avaient même poussé Adventure Line Productions à mener une enquête et à convoquer les aventuriers susceptibles d’êtres impliqués dans cette affaire.


Face à cette nouvelle polémique, Teheiura a donc décidé de prendre la parole et de se défendre. Après avoir félicité les trois finalistes il explique: "Je tiens à préciser que je n’ai en aucun cas participé à ces repas et encore moins organisé quoi que ce soit. Le Parisien, qui a dévoilé l’information, le confirme d’ailleurs, expliquant plusieurs fois dans son article que je n’étais ni présent, ni impliqué".

Le candidat poursuit en revenant sur son exclusion. "Je reçois de nombreux messages pour me dire que la sanction que m’a adressée la production n’était pas juste, que d’autres personnes auraient dû être exclues du jeu. Quand je suis sorti, je m’étais en réalité dénoncé moi-même hors caméra auprès de la production, ce qui a amené la scène avec Denis Brogniart qui a été diffusée ensuite et que vous avez vu".

Il conclut ensuite en adressant une légère pic aux autres aventuriers en reconnaissant une nouvelle fois avoir fauté. "Bien qu’un seul jour, je ne trouvais pas honnête – pour ma part – de continuer l’aventure. Pour le reste, je ne suis pas juge. Dans la vie, je regarde toujours ce que je fais, et non pas ce que les autres font."