Avant même que la Grande Soirée du Télévie ne commence, le sourire était sur toutes les lèvres grâce au succès des Disques d’or et au record réalisé par l’album d’Angèle. "Brol" est parti à 400 000 euros. Un record qui a donné les larmes aux yeux aux animateurs présents dans le studio de Bel RTL, Christian de Paepe et Bérénice.

François, le généreux donateur, habitué de la vente des disques d’or, a également acquis les disques de Johnny Hallyday et de Matt Pokora.

En tout, il aura donné un million d’euros pour la recherche. "C’est normal", conclut-il.

Place ensuite aux autres festivités. La soirée a démarré d’emblée avec la prestation d’Agustin Galiana sur Porque te vas, reprise de Jeanette. Le parrain du Télévie est le premier a inauguré la scène de ce Télévie particulier. Celle-ci se trouve dans le foyer de RTL Belgium, sans public et juste en dessous du bureau de Philippe Delusinne, CEO du groupe. Comme il l’avait promis au public, en ouvrant le bal, l’Espagnol a mis du soleil sur le petit écran.

D’autres artistes ont également répondu présent à l’appel de la grande action de sensibilisation. De Loïc Nottet, qui a déclaré être venu chanter sur la scène du Télévie pour "inciter les gens à faire des dons", à Typh Barrow, coach de The Voice Belgique, en passant par Kendji Girac, nouveau coach de The Voice Kids France, Vincent Niclo, ou encore Adamo, toujours fidèle au poste.

Pendant la soirée, les parcours de plusieurs victimes du cancer ont été mis en images. Parmi eux, celui d’Emmanuel, Jalhaytois de 7 ans et demi, qui a subi deux greffes, ce qui est très rare pour un enfant de son jeune âge. Fanny Leeb, fille de Michel Leeb, premier parrain du Télévie, est également venue raconter son histoire, celle de son cancer du sein. "Il faut garder le moral, dit-elle. Il faut avoir confiance en son combat même si ce n’est pas tous les jours facile."

Au call center, les téléphones n’arrêtent pas de sonner. Les animateurs et personnalités ont décroché le cornet afin de récolter des dons pour la bonne cause. Même Sophie Wilmès, Première ministre belge, a mis la main à la pâte.