L’étau se resserre dans The Voice Kids sur TF1. Ce samedi, ils seront seize à mettre les petits plats dans les grands le temps d’une chanson pour tenter de gagner une place à la grande finale du télécrochet des jeunes talents. Chaque coach devra, à la fin de la soirée, éliminer deux de ses petits protégés.

La compétition promet d’être serrée vu le niveau de cette septième saison. Habituée du télécrochet, Jenifer s’entoure de Lohi, jeune fille de 13 ans qui a tiré son épingle du jeu lors des Battles en interprètent Avant toi de Vitaa et Slimane. Sa “maîtrise incroyable” a été relevée par la coach. Lors de cette demi-finale, elle se retrouvera face à trois talents qui ont fait retourner les quatre coachs lors des Auditions à l’aveugle. Le craquant Lissandro qui, à seulement 10 ans, a séduit le jury en reprenant Too Much d’Elvis Presley, Sara et sa voix étonnante et la mignonne Sara qui a fait fondre son public en reprenant son Perhaps, Perhaps, Perhaps.

Dans l’équipe de Patrick Fiori, le talent est également au rendez-vous avec l’Arménien Samvel et sa voix d’or, Rebecca et son violon, son atout majeur, Emma qui s’est fait remarquer avec la reprise magistrale d’Addagio de Lara Fabian et, enfin, Alice et son énergie à revendre.

Bien déterminé à gagner sa première saison de The Voice Kids, Soprano a construit une équipe solide avec Rania (soeur de Sara, talent de l’équipe de Jenifer) qui du haut de ses 10 ans possède une voix qui peut s’attaquer aux plus grandes divas. La preuve avec sa brillante reprise de Listen, tube de Beyoncé. Le grain de voix de Zoé ne l’a pas laissé insensible, au même titre que la maîtrise de Timéo et le flow d’Enzo, véritable révélation de cette saison.

Petit nouveau sur le banc des coachs, Kendji Girac est bien décidé à montrer de quoi il est capable. Les voix de ses poulains pourraient faire la différence. De celle de Jody découvert sur Histoire éternelle, de la bande originale de La Belle et la Bête, à celle de Naomi qui a fait pleurer Patrick Fiori en reprenant, au piano, Bohemian Rhapsody de Queen en passant par la voix de Chiara qui a transporté le banc des coachs sur Wasting my young years de London Grammar et celle d’Abdellah, jeune talent qui manie le chant marocain à la perfection.