Au casting, toujours plus d’hommes que de femmes. Et, parmi eux, deux Belges.

Plus que quelques jours à attendre avant de retrouver Top Chef sur RTL-TVI. La onzième saison de l’émission démarrera le 24 février prochain avec un tout nouveau casting qui vient d’être dévoilé par M6.

Parmi les candidats de cette année, nombreux sont ceux à avoir travaillé dans de prestigieux restaurants étoilés aux côtés de monstres sacrés de la cuisine tels que Yannick Alléno et Thierry Marx pour Martin Feragus, Alain Ducasse pour Diego Alary ou encore Gilles Goujon pour Nastasia Lyard. Jean-Philippe Berens a, quant à lui, partagé la cuisine de l’étoilée Stéphanie Le Quellec, gagnante de la deuxième édition de Top Chef.

D’autres débarquent avec des distinctions sur leur C.V. Adrient Cachot a, par exemple, reçu le prix jeune talent du Guide Michelin en 2019. Et, tandis que David Gallienne rêve d’être le premier chef étoilé à gagner Top Chef, Gratien Leroy, gagnant d’Objectif Top Chef, compte sur les bons conseils de Philippe Etchebest pour remporter le prestigieux concours de cuisine.

Les tendances culinaires sont fort marquées chez certains candidats. Arthur Vonderheyden et Jordan Yuste sont des professionnels de la pâtisserie. Mory Sacko mise sur une cuisine moderne et novatrice - ce qui est prôné cette année dans Top Chef. Pauline Berghonnier , sur la revisite des classiques. Et Gianmarco Gorni, sur ses plats aux douces saveurs italiennes. Justine Piluso, véritable globe-trotteuse, compte sur ses nombreuses expériences à l’étranger pour faire fondre le jury.

La Belgique toujours au rendez-vous

Deux Belges seront derrière les fourneaux pour défendre nos couleurs cette saison. Mallory Gabsi, sous-chef au restaurant étoilé Seagrill, et Maxime Zimmer, élu meilleur jeune chef de Wallonie, qui a ouvert son propre établissement, Un Max de goût, à seulement 21 ans.

Les femmes en minorité

Cette année encore, la liste des participants est plus masculine que féminine. Sur quinze candidats, trois sont des femmes. Interrogée par nos soins, la directrice du casting de Top Chef nous donne la raison de cette grande différence. " Globalement, il y a moins de femmes en cuisine. C’est un métier moins féminin, explique celle qui précise toutefois que le sexe n’est pas un critère de sélection. " Les candidats passent un casting et sont jugés par un Meilleur Ouvrier de France, un chef étoilé et un critique culinaire. Leur sélection est basée sur la cuisine et les notes qu’ils reçoivent lors du casting. S’il y a des filles, c’est super. S’il n’y en a pas, on ne va pas en prendre juste pour faire beau sur la photo. " Elle ajoute qu’il n’y a pas non plus de quotas de Belges à respecter chaque saison. " Cette année, nous avons deux Belges. Il y a des saisons où l’on pourrait ne pas en avoir, tout dépend de leur niveau. Et, généralement, les Belges ont un bon niveau ! "